Hellraiser Revelations: Le trailer qui agace Clive Barker


Clive Barker est du genre maudit. Auteur renommé et réputé qui a su développer un style et un univers uniques, il s’est essayé à la réalisation, en voulant transposer un peu de son pandémonium, notamment avec Hellraiser le Pacte en 1987 et Cabal en 1990. Mais son univers macabre et violent ne pouvait alors être transposé sans devoir céder sur la crudité et l’aspect sulfureux de cet Enfer sado-masochiste.

Le charcutage en règle des films pour éviter la censure et les résultats atroces qu’ils connurent au box office dégoutèrent définitivement Barker, qui arrêtera la réalisation après le Maitre des Illusions en 1995, préférant se contenter de l’écriture.

Les années 2000 ont repoussé les barrières de la violence au cinéma, et l’on serait en droit de penser qu’un nouveau projet Hellraiser pourrait alors voir le jour dans une décennie prête à consommer sur grand écran toutes les déviances et la violence qui constituent son univers. L’écrivain s’est d’ailleurs pris au jeu en produisant Midnight Meat Train ou Book of Blood, tous deux adaptés de nouvelles parues dans ses recueils, Les Livres de Sang.

Mais, malheureusement, il n’a pas produit Hellraiser Revelations. Business oblige, Dimension Films, qui gère la production, n’a pas hésité à rechigner sur la qualité de son réalisateur. Faut dire que Victor Garcia, le veinard qui a hérité de la tâche, devait sembler être l’homme de la situation, étant donné que son CV comporte tout de même la réalisation de Mirrors 2… Confier ce poste à un gars de cette trempe, ils doivent vraiment avoir le goût du travail bien fait chez Dimension. On ne s’étonnera pas de son exploitation restreinte dans les salles américaine le 2 septembre et son arrivée direct en DVD chez nous le 18 septembre.

Si y’en a un a qui ça ne plaît pas du tout, c’est bien ce pauvre Clive Barker. A la sortie du trailer, le romancier britanique a sauté sur son twitter et fait entendre la bonne parole à une horde de fans prêts à en découdre. En effet, le gaillard n’a pas maché ses mots, précisant qu’il n’avait rien à voir avec cette m*****( les mots exacts sont :  » If they claim its from the mind of Clive Barker, it’s a lie. It’s not even from my butt-hole » , soit « S’ils déclarent que cela provient de l’imagination de Clive Barker, c’est un mensonge. Ça ne vient même pas de mon trou du c*** »). Au moins, ça a le mérite d’être clair!

Et voilà le naufrage annoncé, appuyé par une bande annonce que je vous laisse découvrir. Attention, les yeux, c’est très moche.

Au passage, un remake du Pacte serait prévu pour 2012 avec Patrick Hell Driver Lussier à la barre…

 

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.