Etrange Festival 2012 : le bilan

.

.

C’est Headhunters, l’excellent thriller norvégien à avoir ouvert le Festival, qui a donc triomphé lors de cette dix-huitième édition en remportant à la fois le Prix Nouveau Genre et le Prix du Public. Si on garde encore en mémoire l’édition précédente qui avait été extraordinairement riches en chocs visuels pour 2011 et 2012 (Drive, Super, Hobo with a Shotgun, The Woman, Guilty of Romance, Take Shelter, Bullhead), la sélection de cette édition 2012 s’est néanmoins présentée comme un excellent cru, riche en découvertes et en confirmations.

On retiendra donc que le Neo Noir scandinave a encore de beaux jours devant lui (Headhunters, Black’s Game), que l’horreur britannique se porte toujours aussi bien (Citadel, Touristes) et que les Japonais n’ont rien perdu de leur folie (Dead Sushi, Henge, Gyo, After School Midnighters). On retiendra également que le gore et Val Kilmer ne sont pas morts (Redd Inc, Maniac, The Fourth Dimension), que Brandon Cronenberg est bien le fils de David (Antiviral), que Joel Murray est bien le frère de Bill (God Bless America) et que le guitariste de Mars Volta fait désormais du cinéma (Los Chidos). Tout ça pour dire : vivement 2013 !

Retrouvez toutes nos critiques des films de l’Etrange Festival 2012 en cliquant ici.

 

 

.

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About The Vug

Utilisant que très rarement sa soucoupe volante en raison de son mal des transports, The Vug passe ses journées devant la télévision en se gavant de nicotine (l’unique aliment terrien qu’il peut supporter). En attente d’une régularisation de sa situation (ses papiers d’identité n’étant pas reconnus par l’administration), il descend régulièrement au bistrot en bas de chez lui, toujours accueilli par le patron d’un affectueux « Et un p’tit blanc pour le p’tit gris ! ».