Home Bien-être Cancer : les 9 plantes à éviter pour leur influence sur le...

Cancer : les 9 plantes à éviter pour leur influence sur le cancer hormono-dépendant

824
0
Cancer : les 9 plantes à éviter pour leur influence sur le cancer hormono-dépendant

Le cancer est une maladie qui suscite souvent une grande peur et une incompréhension tout aussi importante. Parmi les divers types de cette pathologie, le cancer hormono-dépendant présente des particularités qui méritent d'être connues. L'interaction entre certaines plantes et ce type de cancer en fait partie. Dans cet article, nous tenterons de démystifier ces interactions, en mettant l'accent sur les plantes à éviter si vous êtes atteint d'un cancer hormono-dépendant. Nous proposerons également des alternatives plus sûres.

Cancer hormono-dépendant : définition et risques

Qu'est-ce qu'un cancer hormono-dépendant ?

Un cancer hormono-dépendant est un type de cancer dont la croissance est stimulée par certaines hormones présentes dans le corps. Parmi eux, on retrouve notamment les cancers du sein, de la ou encore de l'utérus.

Risques liés aux cancers hormonaux

Les risques liés à ce type de cancer sont essentiellement d'ordre génétique : ils sont souvent en lien avec l'âge, le , ou des antécédents familiaux. Toutefois, certains facteurs environnementaux peuvent également jouer un rôle non négligeable dans leur développement – parmi ceux-ci figurent certaines substances contenues dans certaines plantes.

Avant d'approfondir les influences végétales sur ce type de maladie, il convient d'en comprendre davantage sur leur interaction avec notre organisme.

Plantes et phytoestrogènes : comprendre l'interaction

Les phytoestrogènes et leur interaction avec le corps humain

Les phytoestrogènes sont des substances présentes dans de nombreux végétaux. En raison de leur structure chimique similaire à celle de l'oestrogène, une hormone principalement féminine, ils peuvent se lier aux récepteurs de cette hormone dans notre corps et en imiter les effets.

Lien entre phytoestrogènes et cancers hormono-dépendants

Cette imitation hormonale peut avoir un impact sur la croissance des cellules cancéreuses dans le cas des cancers hormono-dépendants. En effet, ces derniers étant stimulés par certaines hormones, une augmentation de ces hormones – ou d'une substance similaire – pourrait potentiellement aggraver la maladie.

Maintenant que nous comprenons mieux les interactions possibles entre plantes, hormones et cancer, explorons plus précisément quels végétaux pourraient être nuisibles.

Ces herbes qui pourraient aggraver votre état

Nom de la plante Teneur en phytoestrogènes (mg/100g)
Soja 103 920
Luzerne 441 300
Gingembre 25 300
Ail 603
6-11

C'est avec prudence que l'on doit considérer ces informations. En effet, si elles sont avérées pour certaines personnes atteintes de cancer hormono-dépendant, elles ne le sont pas forcément pour toutes.

Cela dit, comment reconnaître les plantes à éviter lorsqu'on est atteint d'un cancer de ce type ?

Reconnaître les plantes à éviter lorsque l'on est atteint d'un cancer hormono-dépendant

Identifier les plantes riches en phytoestrogènes

Pour savoir si une plante est riche en phytoestrogènes, il suffit généralement de se référer à sa fiche descriptive ou à sa composition nutritionnelle. Les aliments tels que le soja, la luzerne, le gingembre ou encore l'ail sont particulièrement riches en ces substances.

Mais alors, vers quels végétaux peut-on se tourner sereinement ?

Alternatives sûres : vers quels végétaux se tourner ?

  • Les légumes crucifères comme le brocoli ou le chou-fleur : ils sont reconnus pour leurs bienfaits anticancérigènes.
  • Les baies et fruits rouges : ils contiennent des antioxydants bénéfiques dans la lutte contre le cancer.
  • Les oléagineux comme les amandes ou les noix : ils sont riches en bons acides gras et contiennent peu de phytoestrogènes.

Toutefois, il est essentiel de garder en tête certaines précautions lors de la consommation de plantes en cas de cancer.

Précautions et conseils de consommation des plantes en cas de cancer

Toujours consulter un professionnel de santé

Il est fortement recommandé de toujours consulter un de santé avant d'introduire ou d'éliminer des aliments de son , surtout dans le cadre d'une maladie comme le cancer. Seul un spécialiste pourra vous conseiller au mieux en fonction de votre situation spécifique.

Favoriser une alimentation équilibrée et variée

L'important reste avant tout une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits et légumes. Évitez au maximum les aliments ultra-transformés, réduisez votre consommation de viande rouge et privilégiez les céréales complètes.

Pour conclure cet article, il est indéniable que l'alimentation joue un rôle crucial dans notre santé.

C'est particulièrement vrai quand on parle du cancer hormono-dépendant où certains végétaux peuvent potentiellement aggraver la maladie. Il faut être vigilant quant à leur consommation mais se souvenir que chaque individu est unique et peut réagir différemment aux différents aliments. Enfin, n'oublions pas qu'il convient toujours de demander l'avis d'un professionnel avant d'opérer des changements significatifs dans notre alimentation, particulièrement en cas de maladie.

5/5 - (7 votes)

En tant que jeune média indépendant, Celluloïdz a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News