Twixt de Coppola se dévoile avec 2 extraits


On en avait parlé il y a quelques mois, Twixt, la nouvelle folie de Coppola, qui ne  se consacre depuis quelques années qu’à des projets lui tenant à coeur, sort le 11 avril au ciné.

Après la poésie mélancolique de Tetro, le cinéaste s’est donc affairer à cette ghost story matinée de serial killer, mais résolument  horrifico-fantastique. Voilà dix ans déjà qu’il livrait sa version du Dracula de Stoker, dix ans que l »on attendait qu’il poursuive dans la voie de ce genre, qui, rappelons-le, lui a permis de faire ses armes lors de ses premières années de réalisateur.

Twixt suit donc Hall Baltimore (Val Kilmer), écrivain en perte de notoriété venu présenter son dernier livre, sur la sorcellerie, dans un bled bien paumé. Le sheriff du coin lui propose alors d’écrire un bouquin en commun, sur un meurtre sordide survenu dans la bourgade. Baltimore rêve la nuit suivante d’une fantomatique adolescente nommée V.


Voici donc deux extraits du film, ceux des deux rencontres de Baltimore, avec le sheriff, puis avec la mystérieuse V.

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.