PIFFF 2016: le palmarès

 

grave

Cette 6ème édition du PIFFF s’achève ce dimanche après un des temps forts du festival, la diffusion d’Opéra d’Argento en sa présence, précédant la cérémonie de clôture et la diffusion du home invasion australien Safe Neighbourhood.

Le public a ainsi attribué l’Oeil d’or à Grave de Julia Ducournau, qui devient le film le plus plébiscité de l’histoire du festival. Amplement mérité, le film reçoit également le Prix Ciné + Frisson, l’autre récompense du festival pour les longs métrages. Beau choix que l’on pourra découvrir en salles le 15 mars 2017.

 

 

Côté court métrages, c’est Pospy de Julien Homsy, adaptation d’une nouvelle de Stephen King qui remporte l’Oeil d’Or court-métrage français, tandis que pour l’Oeil d’Or court-métrage international, le public a choisi l’australien Curve de Tim Egan.

Le jury des court métrages français a quant à lui récompensé Margaux de Joséphine Hopkins, Rémy Barbe et Joseph Bouquin, tandis qu’un prix spécial Ciné + Frisson a été remis à Dénominateur commun de Quentin Lecocq

Une très belle édition qui s’achève sur une très belle journée, même s’il reste des séances de rattrapage lundi et mardi, histoire de prolonger le frisson!

 

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.