Un film en un plan: Massacre à la tronçonneuse

 
 
 

TexasChainsawMassacre30

Parmi ses images les plus célèbres Massacre à la tronçonneuse compte notamment son cultissime repas de famille ainsi que son final montrant Leatherface tournoyer face au soleil levant, tronçonneuse à la main. Mais il y a un plan qui révèle la brutalité de l’œuvre, un de ceux qui éloigne le film des connotations humoristiques attribuées au film par Tobe Hooper lui-même. A travers ce plan, on assiste au premier meurtre du film, à la première apparition de Leatherface et au début du véritable calvaire que vont vivre les personnages alors que celui-ci n’était jusqu’ici qu’insinué par une pierre tombale saccagée, des propos radiophoniques et un auto-stoppeur bien allumé.

On y voit Leatherface surgir soudainement, comme s’il avait intentionnellement laissé cette porte ouverte afin d’accueillir sa première victime qui s’y précipite tel du bétail filant droit à l’abattoir. A ce titre Toobe Hooper déclare : « J’ai eu l’idée d’inclure une tête de bétail dans le champ, afin que le public se dise inconsciemment : « OK, c’est d’abattage qu’on parle ici. » » L’absence de musique et surtout les ajouts sonores de cris d’animaux renforcent cette impression. Leatherface apparait affublé d’un tablier de boucher, son célèbre masque sur le visage. Le marteau à la main, il frappe une fois. Spasmes musculaires de la victime. Il frappe une seconde fois, la victime meurt. L’horreur est totale.

Le peu d’éléments que l’on puisse percevoir à travers l’ouverture de cette porte se présente comme une entrée vers un enfer aux murs rouges vif, des squelettes faisant office de tapisserie. Après une telle vision le spectateur aurait pu s’attendre à découvrir derrière ces murs l’antre macabre d’un ogre, hors les scènes suivantes démentent ces quelques secondes où Leatherface nous apparait comme un véritable tueur sanguinaire et sans remords puisque l’on comprendra par la suite que ces agissements sont davantage régis par une folie le poussant à voir ces jeunes individus comme des ennemis s’introduisant sur son territoire et qu’il est aussi le pantin d’une famille en pleine démence.

La scène se termine par une porte métallique coulissante se fermant violemment, clôturant par là même ces quelques secondes de brutalité qui instaurèrent l’une des figures les plus emblématiques du cinéma d’horreur.

Nico Darko

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Nico Darko

Depuis sa rencontre nocturne avec un lapin géant lui prédisant la fin du monde s’il ne lui filait pas son portefeuille, Nico Darko a décidé qu’il était temps pour lui de se calmer sur une certaine boisson à base de malt et de houblon. Désormais, il se consacre à sa nouvelle passion pour les emballages alimentaires de marque péruvienne, mais il lui arrive aussi de vaquer à des occupations bien plus banales comme participer à des tournois de bowling avec son coéquipier Jeff Lebowski ou discuter littérature avec son ami Jack Torrance (dont il n’a d’ailleurs pas eu de nouvelles depuis l’hiver dernier).