Wrong Cops et Réalité, les deux prochains films de Quentin Dupieux

.
.

Avec deux films sous les bras, l’iconoclaste Quentin Dupieux n’a pas chômé depuis Wrong. Tourné directement dans la foulée de ce dernier et reprenant quelques-uns de ses personnages (mais aussi des acteurs dans de nouveaux rôles), Wrong Cops est passé du film à sketchs (avec pour point matriciel, le court-métrage Wrong Cops : Chapter One avec Marilyn Manson) à la comédie chorale avec un casting de malade: des habitués comme Mark Burnham, Eric Judor, Steve Little ou Arden Myrin mais aussi des nouveaux venus comme les lynchiens Ray Wise et Grace Zabriskie (souvenez-vous, Twin Peaks, Laura Palmer, ses parents) ou de complets outsiders (Marilyn Manson donc mais aussi le comique canadien Jon Lajoie). Les flics, et plus particulièrement la musique electro, y sont à l’honneur. Une première bande-annonce a déjà été bricolée :

Un brin plus français dans son casting, Réalité réunit Alain Chabat, Élodie Bouchez et Jonathan Lambert sur la côte ouest des États-Unis. Il y est question d’un réalisateur de film d’horreur qui a deux jours pour trouver le cri parfait. La mise en abyme du cinéma étant l’un des thèmes-phare de Quentin Dupieux  (Non-film, Rubber), on peut se mettre à rêver d’une réponse française au Berberian Sound Studio de Peter Strickland, un autre néo-surréaliste turbulent et amateur de son. Pour le moment, aucune date de sortie n’a été annoncé pour les deux films.

The Vug

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About The Vug

Utilisant que très rarement sa soucoupe volante en raison de son mal des transports, The Vug passe ses journées devant la télévision en se gavant de nicotine (l’unique aliment terrien qu’il peut supporter). En attente d’une régularisation de sa situation (ses papiers d’identité n’étant pas reconnus par l’administration), il descend régulièrement au bistrot en bas de chez lui, toujours accueilli par le patron d’un affectueux « Et un p’tit blanc pour le p’tit gris ! ».