The Dark Knight Rises, première bande-annonce

Peu de temps après l’affiche dévoilée, on sait dorénavant que le tournage du troisième volet de Batman, The Dark Knight Rises, est terminé. Et peut-être, suite, aux fuites, des premières minutes du film révélées, 6 minutes en forme de prologue étaient présentées avant des séances de Mission Impossible – Protocole Fantôme, Warner Bros a sorti la première bande-annonce depuis hier. Construit comme une pièce de puzzle, nous voyons l’après Harvey  » Double Face » Dent et l’ostracisme de Batman qui serait une époque paisible, huit ans se seraient passés depuis le précédent volet, mais c’est un calme avant la tempête. En point d’orgue un match de football américain ne se déroulant comme prévu, entrecoupé de scènes de présentations de nouveaux personnages, joués par les acteurs Anna Hathaway (qui jouera Catwoman), Marion Cotillard ou encore Joseph Gordon-Levitt.

Alors que Bane, même si on l’entend parler un peu, reste mystérieux, Bruce Wayne, joué par Christian Bale, apparaît le temps de quelques images de quelques secondes en Batman et il n’y a aucune trace du costume de Catwoman. Mais on peut être sûr d’une chose, c’est l’ambiance de chaos qui se dégage du film, des plans d’une évasion de prisonniers (les tenues oranges) ou des mouvements de foule. Par conséquent si le Joker, joué par feu Heath Ledger semblait tantôt terroriste, tantôt chien enragé, Bane propose totalement la figure du terroriste brutal. « Brutal » semble d’ailleurs être le mot-clé, pour l’instant, de la définition du film. Alors savourez…

Hamburger Pimp
Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…