Le Programme du PIFFF annoncé

Cela fait quelque temps que l’on vous en parle, et c’est l’évenement incontournable de l’automne: le premier Paris International Fantastic Film Festival se tiendra donc du 23 au 27 novembre 2011 au Gaumont Opéra Capucines.

Enfin, le Fantastique vient reprendre ses quartiers dans la capitale et la programmation de ce premier festival n’a rien à envier à ses confrères espagnols, belges ou suisses, réunissant un beau panel de films encore inédits.

Mais qui dit Festival dit Prix, et donc Jury! Et là encore, du beau monde est attendu. Ainsi, pour composer le Jury de la Compétition Internationale (Courts et longs métrages), nous retrouvons Jaume Balaguero, dont le dernier né, Malveillance, va faire l’ouverture du Festival, Christophe Gans, le plus geek des réals français,  Roger Avary, réalisateur de Killing Zoé et co-scénariste de Pulp Fiction avec Tarantino, du Silent Hill de Gans ou de La Légende de Beowulf de Zemeckis et Lucile Hadzihalilovic, monteuse des premiers Gaspar Noé et réalisatrice, entre autres, de la Bouche de Jean Pierre.

La compétition des courts-métrages français aura également son propre jury, composé de Sébastien Bacchini, monteur notamment sur The Prodigies, d’Antoine Charreyron, réalisateur des pré-cités Prodigies ,Stéphane Chaput, premier assistant-réal d’entre autres Talal Selhami sur Mirages,  Hélène Saint-Riquier, productrice du très remarqué Welcome to Hoxford, Juan Carlos Medina, scénariste et réalisateur et de Jean-Christophe Spadaccini, collaborateur de Jeunet, Besson, Noé, Kounen, Kassovitz et bien d’autres.

C’est d’ailleurs non sans plaisir que nous retrouvons le court métrage de Victor Jaquier, Le Lac Noir, dont vous pouvez retrouver la critique ici

 

 

La Competition Internationale concernant les longs métrages permettra aux festivaliers de découvrir en avant première The Innkeepers de Ti West, réalisateur de The House of The Devil , l’intrigant Bellflower représentera également les Etats-Unis. Puis, vous pourrez aussi découvrir le giallo allemand Masks  d’Andreas Marschall, le zombifiant The Dead des frères Ford,  Blind Alley d’Antonio Trashorras (scénariste de l’Echine du Diable et d’Agnosia), qui sera en compétition avec son compatriote Extraterrestre de  Nacho Vigalondo (Timecrimes). On retrouvera également le réalisateur Anthony DiBlasi (Dread) pour son Cassadaga.  La Grande Bretagne ne sera pas en reste avec deux films en compétition, le survival A Lonely Place to Die du britannique Julian Gilbey et Retreat, premier film de Carl Tibbetts, avec Thandie Newton, Jamie Bell et Cillian Murphy à l’affiche. Un court métrage de la compétition internationale sera présenté avant chaque projection et une séance vous permettra de découvrir la totalité des courts métrages de la compétition française lors du week end du festival.

Enfin, vous pourrez assister à des séances spéciales, hors compèt’, pemettant de découvrir pour la première fois sur grand écran The Ward, le dernier Carpenter, 4:44 Last Days on Earth de Ferrara, le documentaire Ray Harryhausen – Le Titan des Effets Spéciaux et enfin The Violent Kind des biens nommés Butcher Brothers (The Hamiltons).

Enfin,  la projection  de Detention, mélange de genres audacieux, clôturera les festivités.

Un sacré programme pour un sacré festival!

Vous pouvez trouver le programme en détails et les infos pratiques sur le site du festival: pifff.fr 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email
Tags: ,

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.