Etrange Festival 2017: Le palmarès

La 23ème édition de l’Etrange Festival se termine et il est temps de découvrir son palmarès.

C’est le poétique et politique La Lune de Jupiter qui remporte le Grand Prix Nouveau Genre. Après White God et sa révolte canine, le réalisateur hongrois Kornel Mundruczo est de retour pour nous raconter les mésaventures d’un migrant syrien qui découvre qu’il peut entrer en lévitation. Déjà présent en compétition officielle à Cannes, ce film remarquable et désormais remarqué sortira sur nos écrans le 22 novembre.

 

Le Prix du Public revient à un autre film engagé de la sélection (même s’ils le sont un peu tous à leurs façons…) : Les bonnes manières. Nous avons malheureusement manqué ce conte social des brésiliens Julian Rojas et Marco Dutra, qui semble revisiter une figure de l’horreur mais peine parait-il à se dévoiler sans spoiler. Reste plus qu’à espérer donc que le film bénéficiera d’une sortie en salle…

Pour les courts métrage, Other People’s Head de Stephen Winterhalter gagne le Grand Prix Canal+ tandis qu’un Ciel bleu presque parfait de Quarxx avec l’impayable Jean-Luc Couchard repart avec le Prix du public.

On se dit donc à l’année prochaine pour une 24ème édition et on se retrouve dans la semaine pour un petit retour sur quelques films de cet Etrange Festival, dont la fameuse Lune de Jupiter

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

About HollyShit

C’est un endroit extraordinaire dont le nom s’affiche fièrement à front de colline (le « O » est à Alice Cooper et le « Y » à Hugh Hefner !) : cité des anges où tout le monde a un sexe, Mecque où les juifs sont bienvenus, usine à rêve désormais spécialisée dans le recyclage … Les étoiles tapissent ses trottoirs à défaut de pouvoir percer les nuages de pollution. Sous son soleil paradisiaque, la neige y tombe pourtant toute l’année, importée directement de Colombie. Là-bas, les nourrissons tètent du lait au silicone et les mexicains rêvent d’avoir des guatémaltèques pour récurer leurs toilettes. Ce pays sera ici représenté par un émissaire qui n’y a jamais foutu un pied et qui signe « Clém’ » à la pointe du stylet de sa palette graphique.