Le nouveau Fabrice Du Welz a une date de sortie

 

Message_from_the_King_poster

On avait laissé le réalisateur belge Fabrice Du Welz (Calvaire, Vinyan) sur un Colt 45 à la genèse compliquée mais surtout sur le magnifique Alleluia (non, ne vous fiez pas à la critique d’Evilhost…) et on le savait parti tourner son premier long métrage aux Etats-Unis. Le résultat se nomme Message from the King et raconte l’histoire de Jacob King, un sud-africain qui débarque aux Etats-Unis avec 600 dollars en poche et un visa d’une semaine pour retrouver sa sœur disparue. Mais à peine arrivé, il découvre que celle-ci a été assassinée. Son séjour va alors tourner à la vendetta…

Produit par David Lancaster (Whiplash, Lost River, The Hole), Stephen et Simon Cowell (Un homme très recherché), Message from the King met en scène Chadwick Boseman (le James Brown du biopic et Black Panthers pour Marvel), Teresa Palmer (Tu ne tueras point), Luke Evans (la trilogie du Hobbit, High-Rise) et l’excellent Alfred « Octopus » Molina. Comme pour Alleluia, Du Welz ne retrouve pas son directeur de la photographie fétiche, Benoît Debie, qui laisse ici sa place à la polonaise Monica Lenczewska. Le film est distribué en France par The Jokers et sortira donc le 10 mai. En attendant une première bande annonce, un extrait est d’ores et déjà disponible :

 

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

About HollyShit

C’est un endroit extraordinaire dont le nom s’affiche fièrement à front de colline (le « O » est à Alice Cooper et le « Y » à Hugh Hefner !) : cité des anges où tout le monde a un sexe, Mecque où les juifs sont bienvenus, usine à rêve désormais spécialisée dans le recyclage … Les étoiles tapissent ses trottoirs à défaut de pouvoir percer les nuages de pollution. Sous son soleil paradisiaque, la neige y tombe pourtant toute l’année, importée directement de Colombie. Là-bas, les nourrissons tètent du lait au silicone et les mexicains rêvent d’avoir des guatémaltèques pour récurer leurs toilettes. Ce pays sera ici représenté par un émissaire qui n’y a jamais foutu un pied et qui signe « Clém’ » à la pointe du stylet de sa palette graphique.