Le 24 ème Festival de Gerardmer dévoile sa prog

 

Gerardmer17HD

2017 ne déroge donc pas à la règle, Gerardmer va accueillir pour sa 24e édition l’incontournable festival du film fantastique. Du 25 au 29 janvier, la ville attend donc les fans de genre qui pourront déguster une sélection au top dans le cadre enneigé des Vosges.

 

Sous la présidence de Jean-Paul Rouve, le jury composé entre autres de Louis Leterrier, Olivier Baroux ou encore Audrey Fleurot, devra donc départagé un panel de films dont la plupart ont déjà reçu des torrents d’éloge lors de leurs pasages dans des festivals précédents.

 

En ouverture de cette nouvelle édition sera présenté Split, la dernière folie de Shyamalan, d’ores et déjà encensé comme signant le grand retour du réalisateur, également en compétition.

 

Compétition de haut niveau donc, puisque nous y retrouverons les déjà récompensés Grave de Julia Ducournau (au PIFFF en décembre), Jeeg Robot de Gabriele Mainetti ( à l’étrange Festival en septembre), qui seront en rivalité avec Realive de Mateo Gil, The Autopsy of Jane Doe d‘Andre Ovredal (Trollhunter) tous deux déjà présentés au PIFFF, le longtemps-attendu Orgueil et préjugés et zombies de Burr Steers, Under the Shadow de Babak Anvari (qui vient d’arriver sur Netflix) ou encore Clown de Jon Watts. Egalement en lice, le post apo The Girl with All the Gifts de Colm McCarthy , avec Glenn Close et Gemma Arterton, et le thriller Rupture, réalisé par Steven Shainberg (La Secrétaire) et écrit par Brian Nelson (Hard Candy et, ahem, Devil), où Noomi Rapace se retrouve séquestrée par une mystérieuse organisation embauchant  les très flippants Peter Stormare et Michael Chiklis ( The Shield).

 

Hors compèt, on retrouve aussi des noms ayant déjà fait parler d’eux en 2016, comme le doc sur Lynch The Art of Life, Sam was here de Christophe Deroo, Prevenge d’Alice Lowe, mais aussi l’adaptation de la BD française Seuls, ou encore l’anthologie Holidays. Ce sera également l’occasion de découvrir Le Secret de la chambre noire, le dernier film de Kiyoshi Kurosawa. Le cinéaste japonais fera d’ailleurs l’objet d’un hommage-rétrospective en sa présence avec la projection de certains de ses métrages comme Kaïro, Real ou Vers l’autre rive.

 

La Nuit décalée présentera The Lure, le film de sirènes polonais et Terra Formars de Miike. Quant aux classiques, L’Enfer des zombies de Fulci ainsi que les deux premiers Phantasm de Don Coscarelli.

Une programmation qui regroupe au final pléthore de films déjà présents dans plusieurs festivals en 2016, les dates tardives dans l’année de Gerardmer ne lui laissant que peu d’opportunités pour de l’inédit. Il n’empêche que les choix n’en restent pas moins judicieux, la sélection présentant la crème de ce qui aura tourné dans le circuit en 2016.

La prog complète et les infos sont dispo sur le site du festival.

 

 

 

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.