Critique : Penny Dreadful (Saison 3) – Pour

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Penny Dreadful

De John Logan

Avec  Eva Green, Timothy Dalton, Josh Hartnett, Reeve Carney, Billie Piper, Rory Kinnear, Harry Threadaway, Wes Studi, Patti Lupone, Shazad Latif, Christian Camargo, Samuel Barnett, Perdita Weeks

Etats-Unis/Grande-Bretagne – 2016 – 9 épisodes de 60 mn

Rating: ★★★★☆

 

PennydreadfulS3

 

Penny Dreadful s’est achevé le 19 Juin, et ceci contre toute attente.
En y regardant bien, on comprend toutefois pourquoi son créateur John Logan n’a pas souhaité donner suite et a préféré conclure sa série, malgré le fait que certaines storylines soient abandonnées en cours de route, voir totalement oubliées.
John Clare, personnage fascinant parti à la fin de la saison 2 pour un tour du monde, revient donc à sont point de départ dès le début de cette nouvelle saison. Pourquoi ? Parce que voilà, tiens. Quand à Lily, ne comptez pas trop sur sa révolution, vous n’en verrez guère la couleur.
La série introduit également plusieurs nouveaux personnages dont le Docteur Jekyll, qui malheureusement ne servira que de faire valoir à un Frankenstein voulant débarrasser Lily de la haine qui l’anime.
On espère en revanche revoir dans un spin-off Catriona Hartdegen et le Docteur Seward, probablement un des meilleurs personnages de la série (Recaster Patti LuPone est une brillante idée).
 


 
Ceci étant dit, on attendait avec impatience de voir la fameuse prophétie dont ont nous parle depuis maintenant un bon moment. Et si en milleu de saison on émettra un doute sur la capacité de Logan à conclure proprement de ce qu’on espère être un premier arc, la fin s’avère finalement d’une sobriété exemplaire.
La mort d’un des personnages principaux semble en outre complètement en accord avec la trame de ces trois saisons, et il aurait été étonnant que Penny Dreadful se borne à un quatrième essai. On remercie donc Logan (Ou la prod, c’est vous qui voyez) d’avoir su mettre un terme à sa série sans chercher à tirer sur la corde outre mesure. A noter qu’avec des audiences en berne pour un budget plus que confortable, ceci explique peut-être cela mais nous n’en saurons rien.

On aimerait maintenant beaucoup voir la série se développer dans un nouvel arc, notamment en Egypte, plus ou moins teasé depuis la première saison. Et bien sûr, à terme constituer La League des Gentlemen Extraordinaires.
Penny Dreadful restera en tout cas une très belle proposition, loin des canons actuels et donc forcément précieuse.

 

Retrouvez la critique Contre de Nonobstant2000
 

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Evilhost

Venu du futur pour empêcher Argento de devenir aussi mauvais qu’Uwe Boll, j’ai malheureusement échoué dans ma mission. Ainsi donc, je suis bloqué dans cette réalité alternative ou Spielberg est considéré comme un génie, condamné par les dieux du bis à mater en boucle et pour l’éternité la filmo de Jean Luc Godard.