Critique: Captain America : Civil War

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 4.0/5 (6 votes cast)

Captain America : Civil War

De Anthony et Joe Russo.

Avec Robert Downey Jr, Chris Evans et tous les autres !

Etats-Unis – 2016 – 2h27

Rating: ★☆☆☆☆

 

Alors qu’une nouvelle mission super-héroïque se conclut par une bavure,  les gouvernements du monde se mettent d’accord pour que les Avengers tombent sous  le contrôle de l’ONU. Tony Stark, après toutes ses bourdes, défend ce projet tandis que Captain America, encore tout ému par l’infiltration du SHILED par l’Hydra, refuse de signer le paplar’ !…

2016.02 - Super heros wars marvel copie

Débarquant quelques semaines après Batman v Superman, Captain America : Civil War semblait se tailler la part du lion côté critique mais témoigne pourtant de la même incapacité à mettre en place de véritables enjeux. Ainsi, les questions idéologiques sont aussi vite esquissées qu’écartées et nos super-héros ne semblent jamais vraiment déterminés à en venir aux mains. En résulte une « Civil War » qui prend vite les allures, comme beaucoup l’on dit, d’une bagarre de cour de récré.

Comme l’affiche nous le promettait, Captain America : Civil War est donc, entre deux Avengers, un autre joyeux rassemblement de super-héros et encore une fois, Marvel/Disney sacrifie tout  à son sacro saint MCU (Marvel Cinematic Universe). Si l’on sent pointer un Captain America 3 originel avec la relation entre le super-héros et son pote le Soldat de l’hiver (personnage juste entrevu dans le précédent film qui portait pourtant son nom !), les nouvelles aventures de Steve Rogers sont parasitées par la surcharge de super-bonhommes. Entre l’omniprésent d’un Robert Downey Jr. qui joue sans se fouler la partition de son personnage toujours aussi détestable, la présence physique de Scarlett Johansson dont la Veuve noire peine encore à trouver la moindre profondeur malgré ses 5 films au  compteur, les éternels sidekicks blacks, la Vision en pullover, sorte de petit frère attardé du Docteur Manhattan, les présentations de Spider-Man et de Black Panther paraissent bien vaines.

Après avoir gâché le fabuleux travail d’Edgar Wright sur Ant-man à coup d’univers étendu, Kevin Feige dilue cette fois-ci Captain America, qui était pour l’instant la meilleure partie du MCU. Plus que jamais, la saga semble sortir à la chaîne des films inachevés (dont les dates de sorties sont officialisées avant qu’une seule ligne de script ne soit écrite !), promettant sans cesse que le prochain opus saura donner un peu de cohérence à cet ensemble indigeste. Rendez-vous dans quelques mois… ou pas !

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

About HollyShit

C’est un endroit extraordinaire dont le nom s’affiche fièrement à front de colline (le « O » est à Alice Cooper et le « Y » à Hugh Hefner !) : cité des anges où tout le monde a un sexe, Mecque où les juifs sont bienvenus, usine à rêve désormais spécialisée dans le recyclage … Les étoiles tapissent ses trottoirs à défaut de pouvoir percer les nuages de pollution. Sous son soleil paradisiaque, la neige y tombe pourtant toute l’année, importée directement de Colombie. Là-bas, les nourrissons tètent du lait au silicone et les mexicains rêvent d’avoir des guatémaltèques pour récurer leurs toilettes. Ce pays sera ici représenté par un émissaire qui n’y a jamais foutu un pied et qui signe « Clém’ » à la pointe du stylet de sa palette graphique.