Game of Thrones – Episode 4 : Book of the Strangers [SPOILERS]

 

 

LOGO GOT CELLULO

Après un démarrage palpitant, ce nouvel épisode se cale sur rythme plus calme de la semaine passée (en encore plus calme !). Ca bouge donc pas beaucoup à Westeros… (en voilà une intro qui donne envie de poursuivre l’article !)

Sansa débarque à Châteaunoir, retrouvant Jon Snow de justesse, tandis que celui-ci finissait de préparer ses valises et s’apprêtait à goûter à une retraire bien méritée. Mais non ! Ces premières retrouvailles de la fratrie Stark ne pouvaient se dérouler sans une ombre au tableau. Celle-ci prendra la forme d’une missive des plus agressives dans laquelle Ramsay Bolton annonce à Jon Snow qu’il retient prisonnier son frère Rickon. Ca va chier entre les deux bâtards ! Et curieusement, c’est bien Sansa qui paraît la plus motivée à en découdre. Forcément, on comprend très bien pourquoi mais on était plus habitué à voir la rouquine subir les pires humiliations qu’à siéger à un conseil de guerre !

04 - Throll de Westeros copie

Cet épisode est aussi l’occasion de retrouver Lord Baelish dans quelques scènes plutôt anecdotiques (du moins pour le moment…) mais qui nous montre que le personnage n’a rien perdu de ses talents de conspirateur. Notre machiavélique Petyr devrait encore avoir quelques cartes à jouer d’ici la fin de la série.

Passons à Essos où Tyrion s’applique à imposer la politique éclairée qu’il n’avait pas pu mettre en place lorsqu’il était main du roi. Comme quoi, en politique, tous les nains ne sont pas impulsifs et anxiogènes ! Il pourra, dans sa noble tâche, compter sur Missandrei et Ver Gris qui, passé l’incompréhension, semblent plus que jamais acquis à sa cause. Pendant que Tyrion dirige donc son royaume, Daenerys est retrouvée par ses deux preux chevaliers mais décide de la jouer à sa façon. Se retrouvant face aux Khals qui doivent décider de son sort, la Khaleesi, qui ne l’entend évidemment pas de cette oreille, se la joue Carrie en incendiant leur yourte. Nos grands gaillards dothrakis semblent se laisser cramer dans une scène plutôt surréaliste. La dernière (?) descendante targaryenne se montre à nouveau à l’épreuve des flammes, restant debout, nue au milieu du brasier. On doutait de revoir ainsi Emilia Clarke dans le plus simple appareil après les propos de l’actrice en interviews et de fait, les cadrages, curieusement pudique dans Game of Thrones, de l’épisode précédent. Clôturons ce point nudité pour noter le manque d’originalité manifeste d’une scène pourtant classe. En effet, on a clairement l’impression de revoir encore et toujours la même séquence : Daenerys est en danger, Daenerys négocie, Daenerys s’énerve, Daenerys butte ses puissants adversaires, Daenerys fait face au peuple libéré qui s’agenouille devant elle. Des péripéties qui fleurent bon la routine pour la mère des Dragons et il serait grand temps qu’elle parte enfin vers Westeros. A moins que son voyage ne la conduise d’abord vers l’est…

04 - Khaleesi au bal du diable copie2

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About HollyShit

C’est un endroit extraordinaire dont le nom s’affiche fièrement à front de colline (le « O » est à Alice Cooper et le « Y » à Hugh Hefner !) : cité des anges où tout le monde a un sexe, Mecque où les juifs sont bienvenus, usine à rêve désormais spécialisée dans le recyclage … Les étoiles tapissent ses trottoirs à défaut de pouvoir percer les nuages de pollution. Sous son soleil paradisiaque, la neige y tombe pourtant toute l’année, importée directement de Colombie. Là-bas, les nourrissons tètent du lait au silicone et les mexicains rêvent d’avoir des guatémaltèques pour récurer leurs toilettes. Ce pays sera ici représenté par un émissaire qui n’y a jamais foutu un pied et qui signe « Clém’ » à la pointe du stylet de sa palette graphique.