Un film en un plan: Halal Police d’état

 
 
 
 

1P1F Hallal

Souvent, les gens voient un film qui les déçoit et disent que c’est le pire film du monde, c’est souvent des gros films, on avait eu ça avec The Dark Knight Rises par exemple, ou avec Avatar. Ce que je réponds à ces abrutis sans aucun recul, c’est que je doute que ce soit pire que Halal Police d’Etat, la pire merde qu’il m’ait été donnée de voir au cinéma.

Aujourd’hui, je vous ai choisi un plan tiré de cette bouse afin de l’analyser. Chaque plan du film aurait pu faire le boulot pour montrer l’irrespect total de ce film pour ses spectateurs et le cinéma, mais celui ci va beaucoup plus loin.

On a donc un film où Eric et Ramzy enfilent chaque cliché sur les arabes sans aucun recul (j’ai failli dire « jouent des clichés », mais non, ils ne savent pas jouer), et plus grave encore, sans aucun humour. On a un cas typique de comédie pas drôle et insultante. Ramzy joue un super flic maghrébin envoyé en France pour enquêter sur un meurtre, et Eric joue un type qui bosse pour le programme spatial algérien et parle français correctement, ce qui fait qu’au bled, tout le monde se fout de sa gueule et le prend pour un mec pédant.

Au milieu de tout ça, Eric a dans sa valise un alien nommé Bart à qui il parle de temps en temps sans qu’on ne le voie une seule fois, faisant croire aux autres personnages, ainsi qu’au spectateur que cet homme est fou.

Mais on se rend compte que non, puisqu’au moment du climax où les personnages sont sur le point de se faire tabasser par des fachos, l’alien sort de sa valise et vient raconter l’histoire de son espèce, prône l’amour et la paix dans le monde, ce qui calme les méchants racistes qui s’attendrissent.

C’est le genre de truc que j’aurais fait à 12 ans avec la cam de mon père et des potes et que j’aurais même pas osé montrer à des adultes, ça.

C’est mal foutu, mal amené, banal, ne présente aucun conflit, juste un Deus Ex Machina à chier.

Je ne comprends déjà pas comment le film a pu être produit, mais surtout, je ne comprends pas comment le prod n’a pas dit à ces gens de virer Bart du film.

J’ai donc choisi ce plan pour vous montrer que même quand on croit qu’un film est à chier, il peut le devenir encore plus, et qu’avant de qualifier un film de « pire film que vous ayez vu », repensez à tous les Halal Police d’Etat, Agathe Clery, Cineman et Chapeau Melon et Bottes de Cuir (le film of course) de ce monde.

 

Skreemer

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

Un film en un plan: Berberian Sound Studio" style=" background: transparent url(http://www.celluloidz.com/./wp-content/uploads/2014/12/berberian-sound-studio-3-150x80.jpg) no-repeat scroll 0% 0%; width: 150px; height: 150px; ">
Un film en un plan: Berberian Sound Studio
Analyse d'un film en un plan
Un film en un plan : Rocky Balboa
Analyse d'un film en un plan
Un film en un plan: The Rocky Horror Picture Show
Analyse d'un film en un plan

About Skreemer

Comme le dirait son bon pote Brassens, « Autrefois, quand j’etais marmot, J’avais la phobie des gros mots, Et si je pensais «merde» tout bas, je ne le disais pas… Mais Aujourd’hui que mon gagne-pain c’est de parler comme un turlupin, Je ne pense plus «merde» pardi ! mais je le dis. » En plus de tout ça, Skreemer a un goût certain pour la bagarre verbale avec les cons, les livres, les films et les bandes dessinées. Ses biscuits préférés sont les Hello Kitty à la fraise et il a toujours du Coca-Light et des clopes chez lui au cas où une demoiselle passerait. Par contre, il fait de longues phrases sans fin, avec plein de virgules dedans et n’aime pas les tomates. De plus, il est petit en taille et compense en utilisant du verlan.