Critique: Hunger Games – La Révolte Partie 2

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

The Hunger Games – Mockingjay: Part 2

De Francis Lawrence

Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Julianne Moore, Philip Seymour Hoffman

Etats-Unis – 2014 – 2h17

Rating: ★★★★☆

hunger

Réel ou pas? Après avoir récupéré Peeta, très mal en point et conditionné pour tuer Katniss, la rébellion a réussi à être enfin unifiée, tous les districts sont dorénavant contre le Capitole, contre le Président Snow. Mais quel est le plan final?

Dans la même mouvance que la première partie, nous voici de retour dans une esthétique de la ruine et du chaos urbain. À nouveau les combinaison meccha (exosquelette etc…) et les armes blanches, doublées d’armes à feu. Mais le dernier film de la série se mue complètement en film de guerre ou plus précisément film d’insurrection. Mais on n’oublie pas le ludisme qui est à la base de la série. c’est par conséquent un jeu géant d’atteindre le palais du Capitole, entre les différents pièges proposés. De plus, Il y aura donc plus d’action et surtout des innombrables clichés, références et clins d’œil à d’autres films. En effet, d’une séquence de parcours dans les égouts, où l’héroïne et ses adjuvants rencontrent des mutants, on peut citer en vrac Alien, Pitch BlackLe seigneur des anneaux (la bataille contre les orcs dans la grotte, dans le premier volet et Katniss se mue en Legolas) ou Blade 2. Ajoutons que le travail des couleurs sombres et de la lumière renforcent l’ambiance claustrophobe du film.

Mais la chance de ce film est qu’il entre en écho avec la réalité: la réflexion proposée sur la révolution, l’insurrection en marche peut nous invoquer la situation de la Syrie. Du début de la lutte, de l’armée syrienne libre, à la création de Daesch, il y a des similitudes avec le film de fiction: le façonnement des icônes, des mythes et des martyrs, la question des leaders, la répartition du pouvoir. Bref c’est la relation triangulaire entre Katniss, Plutarch et Alma, entre jeux de pouvoir, de symbole et faux-semblants.  On peut aussi évoquer les différents coups d’état survenus en Afrique (22 chefs d’état tués en 50 ans) et en Amérique du Sud.

Par contre, avec une fin à rallonge, qui n’en finit plus, on reste sur notre faim, malgré la rencontre fatidique entre Snow et Katniss dont cette dernière doit choisir entre Peeta et Gale. Mais cela nous ramène au premier volet, car on a failli oublier que Katniss et Peeta avaient gagné. Fin de l’histoire, réel ou pas?

PS: c’est la dernière fois que vous verrez Philip Seymour Hoffman sur un écran cinéma. Un prequel d’Hunger Games ne servirait à rien, par contre un prequel de Battle Royale, c’est pas une si mauvaise idée…

Hamburger Pimp

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…