Critique: L’Incident [L’Étrange Festival 2015]

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

El Incidente

d’Isaac Ezban

avec Raúl Méndez, Magda Brugengheim, Humberto Busto

Mexique – 2014 – 1h40

Rating: ★★☆☆☆

incident

Deux frères malfrats se retrouvent coincés avec le flic venu les arrêter, dans une cage d’escalier sans fin. Une famille recomposée ne parvient plus à quitter la route qu’ils ont pris pour partir en vacances. Tous prisonniers d’une boucle de l’espace, mais pas du temps, ils passent des décennies ainsi.

Premier film d’un réalisateur rodé aux courts,  L’Incident possède un intéressant point de départ presque nolanien, qui présageait d’une bonne petite bobine SF. Jouant sur le parallèle de deux histoires apparemment sans lien, le film tire le meilleur parti de son concept contraignant, grâce notamment à une réalisation maîtrisée, l’escalier semblant former une parfaite boucle et la route, un labyrinthe sans issue.

Mais voilà le film souffre cependant du syndrome “court-métrage étiré”. Passé la mise en place, l’intrigue patine, alternant des séquences entre l’escalier et la route assez inutiles. Les personnages étant à peine caractérisés, leurs minces interactions ne font pas réellement avancer le schmilblick. Puis vient la révélation, le twist. Tout expliciter n’est parfois pas nécessaire, et bien souvent cela plombe pas mal la crédibilité de l’ensemble. C’est le cas de L’Incident.  Ne gardant aucune part de mystère, Isaac Ezban tombe dans l’écueil du twist capilo-tracté et fait basculer son film dans un grand n’importe quoi faussement métaphysique pour expliquer le paradoxe dans lequel sont coincés les protagonistes.

Partant d’un postulat intéressant et dont il maîtrisait les contraintes, Isaac Ezban ne parvient cependant pas à transcender son concept, bien qu’il eut essayer de le faire par le biais d’un twist bancal. Avec un scenario faiblard et des personnages à peine survolés, L’Incident aurait gagné à être en format court.

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.