Critique: Another [L’Étrange Festival 2015]

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Another

de Jason Bognacki

Avec Paulie Rojas, Maria Olsen, Michael Rappaport

Etats-Unis – 2014 – 1h18

Rating: ☆☆☆☆☆

Another

Attention, le document que vous allez lire fût longtemps classé secret par les services de gendarmerie de Grougnou Les Bains. Suite à la vision du film Another, nous avons retrouvé l’auteur de cette critique tout nu dans les couloirs de Halles, et criant « Z ! Z ! Nanard ! ». Ce papier est révélé au grand publique pour la première fois.

« Très jeune, Jordyn a été adoptée après le décès de ses parents. À vingt ans, il est temps pour elle de découvrir ses racines et la vérité sur ses origines pour le moins démoniaques… »

Dit donc, on dirait le pitch de Silent Hill 3 ! Est ce que nous allons enfin avoir le droit à une adaptation qui poutre après le navet de Christophe Gans et sa suite ? Eh bien pas vraiment en fait, sauf si l’on imagine que c’est une production SyFy réalisé par un mec qui se prend autant au sérieux que Manuel Valls.

Parce que oui, dans Another on ne rigole pas ! Les regards sont sombres et les paroles lourdes de conséquences, et ça cause de prophétie et des méchants démons qui sont méchants. J’en tremble encore ! D’ailleurs ils veulent faire quoi les démons ? Ah bah, on sait pas ! Et puis en parlant de trucs con, c’est vachement sympa de dire à l’héroïne que c’est le moment de lui avouer la vérité sur ses origines, et puis d’ajouter avec beaucoup d’aplomb : « Mais bon eh, maintenant c’est trop tard pour te sauver y’a plus rien à faire ! » Bordel mais tu pouvais pas la prévenir il y a 6 mois non ?

Paraît que le film se veut une référence à Argento et Polanski aussi ! Si c’est par rapport à Dracula, alors ok, au temps pour moi. Pour l’anecdote, on voit quand même dans le film ici présent deux vieilles qui se grognent dessus entourées par le même feu qu’on peut utiliser sous Windows Movie Maker. Je ne rigole pas, c’est celui du générique des Feux de l’Amour. Bon Laissez moi sortir de la cave de Cellulo maintenant, j’ai fait ce truc et Taken 3 la même année ! J’ai le droit de voir la lumière du jour !

Evilhost

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Evilhost

Venu du futur pour empêcher Argento de devenir aussi mauvais qu’Uwe Boll, j’ai malheureusement échoué dans ma mission. Ainsi donc, je suis bloqué dans cette réalité alternative ou Spielberg est considéré comme un génie, condamné par les dieux du bis à mater en boucle et pour l’éternité la filmo de Jean Luc Godard.