L’Étrange Festival 2015 en 10 bandes annonces

 
 
 
 
©Dom-Garcia

 

L’Étrange Festival arrive à grands pas et on trépigne déjà d’impatience! Voici 10 bandes annonces de films présentés à cette 21e édition, qui débute le 3 septembre prochain, au Forum des Images.

 

Aaaaaaaah! de Steve Oram

Tendre psychopathe dans Touristes de Ben Wheatley, inspecteur fouinard dans The Canal présenté l’an passé lors de l’édition 2014 de l’Étrange Festival, Steve Oram est cette fois-ci passé derrière la caméra pour AaaaaaaaH! dont il est également scénariste. Produit par Rooks Films,  le petit teaser qui vient d’être dévoilé n’est pas sans rappeler Kill List.

 

 

Upstream Color de Shane Carruth

Près de 10 ans après le très remarqué Primer, Shane Carruth délaisse un peu son délire Hard Science, pour s’intéresser à la culture de vers, les drogues synthétiques et leur possible influence sur nos sentiments. Terminé en 2013, le film reste encore inédit en France.

 

Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich

Ce documentaire prend pour sujet l’un des projets avortés les plus fous du cinéma: l’adaptation de Dune par Jodorowsky, avec Dan O’Bannon aux SFX,  Giraud, Giger et Chris Foss pour développer l’univers visuel et un casting dingue regroupant Orson Welles, Salvator Dali et sa muse Amanda Lear et David Carradine..

 

Dark star : L’univers de H.R. Giger de Belinda Sallin

Autre documentaire présenté au festival, Dark star : L’univers de H.R. Giger, comme son titre l’indique, traite de l’univers riche et si particulier de l’artiste suisse à l’origine des xenomorphes d’Alien.

 

Cat & Mouse de Victor Nieuwenhuijs et Maartje Seyferth

Un enterrement, des secrets de famille qui explosent au grand jour, une ado perturbée qui perd pied entre rêve et réalité. L’horreur ordinaire selon Victor Nieuwenhuijs et Maartje Seyferth.

 

Yakuza Apocalypse de Takashi Miike

Quand Miike va chercher Mad Dog de The Raid, c’est forcément pour un film de bagarre… Ou pas. Car contrairement à son titre, Yakuza Apocalypse n’est pas centré sur la guerre des gangs, mais semble être (encore) un joyeux WTF Japan! rassemblant bandits, vampires, monstres en tout genre et Mad fucking Dog!

 

Emelie de Michael Thelin

Avec ce thriller, Michael Thelin signe son premier long métrage, mettant en scène une adorable baby-sitter qui s’avère ne pas être celle qu’elle semble être.


 

Turbo Kid de Anouk Whissell, François Simard et Yoann-Karl Whissell

Dans un univers post-apo, un gamin fan de BD doit secourir sa copine, enlevée par le maléfique Zeus. Sorte de Mad Max avec des mômes, Turbo Kid remporte déjà la palme du meilleur pitch!

 

Ghost Theater de Hideo Nakata

Le maitre du Yurei Eiga, à qui l’on  doit les cultes Dark Water et Ring revient à ses premières amours fantomatiques avec Ghost Theater.

 

TAG de Sono Sion

Deux films du réalisateur aussi prolifique que doué seront présentés, dont TAG, primé récemment au festival Fantasia, mettant en scène une bande de lycéennes devant se battre contre des fantômes. Quand Sono revendique les terres de Sushi Typhoon, nous, on en redemande!

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.