Premiers noms dévoilés pour le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

.

.

FEFFS-2015

Alors que cette 8e édition se tiendra du 18 au 27 septembre, une partie de la programmation vient d’être dévoilée.

Ainsi, parmi les premiers films annoncés, on peut déjà trouver de belles perles du ciné indé US: The Invitation de Karyn Kusama (la réalisatrice de Girlfight et de Jennifer’s Body), la petite prod SF  They Look Like People de Perry Blackshear ou encore l’ovni Crumbs de Miguel Llanso. Le cinéma ibérique n’est pas en reste puisqu’il sera représenté par le home-invasion Sweet Home de Rafael Martinez et le thriller horrifique The Corpse of Ana Fritz Hèctor Hernández Vicens.

La section Crossovers permettra de découvrir des inédits comme Night Fare de Julien Seri, Applesauce de Onur Tukel ou encore Uncle John de Steven Piet. A noter également, de belles pépites en Séance de Minuit avec Deathgasm de Jason Lei Howden, Stung de Benni Diez ou encore Ava’s Possessions de Jordan Galland, des documentaires de fond (comme GTFO qui s’intéresse à la place des gameuses dans le monde sexiste des jeux vidéos). Enfin, la rétrospective Kids In the Dark permettra de (re) découvrir sur grand écran les chefs d’oeuvres du fantastique mettant en scène d’inquiétantes têtes blondes: Le Village des Damnés de Wolf Rilla,, L’Esprit de la Ruche de Victor Erice, La Mauvaise graine de Melvin LeRoy, La Malédiction  de Richard Donner ou encore Les Révoltés de l’an 2000 de Narcisso Ibanez Serrador.

Et comme chaque année, la plus grande Zombie Walk de France sera organisée, le 19 septembre.

Plus d’infos et (bientôt) la programmation complête sur le site du festival : strasbourgfestival.com

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.