Critique: Pyramide

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 2.0/5 (2 votes cast)

.

The Pyramid

De Gregory Levasseur

Avec Ashley Hinshaw, Denis O’Hare, Daniel Amerman…

États-Unis – 2014 – 1h30

Rating: ★☆☆☆☆

 

PYRAMIDE

En plein cœur du désert Égyptien, un groupe d’archéologue découvre une intrigante pyramide enfouie sous le sable. Rejoint par deux journalistes, le groupe décide de pénétrer dans l’édifice. Ils y découvrent un trésor historique inestimable. Déambulant de couloir en couloir, nos comparses prennent quelques photos puis ressortent tous heureux et souriant d’avoir vécu un moment charnière de l’Histoire d’Égypte. FIN.

Sauf qu’en fait non, ils se font défoncer par des monstres en tout genre, on est bien d’accord.

Annoncé en 2012 sous le titre provisoire de Site 146, le projet avait de quoi titiller les fans de genre et du duo Alexandre Aja/Gregory Levasseur. Aja est crédité en tant que producteur, c’est Levasseur qui passe derrière la caméra portant pour la première fois en solo la casquette de réalisateur. Au vu du résultat, il est difficile de comprendre par quoi nos deux frenchy ont été séduits sur un projet de found footage aussi catastrophique.

Rien est à sauver dans cet océan de médiocrité. Levasseur nous shoote un énième survival sans idée avec une décennie de retard. A l’heure où le found footage se révèle usé jusqu’à la corde et où des réalisateurs essaient de l’expérimenter par différentes approches en le sortant de ses rails déjà rouillés, Pyramide quant à lui ressert le plat surgelé sans même le passer au micro-onde.

Le parti pris formel est plus que confus, puisqu’il mélange found footage et mise en scène « classique », jonglant d’un style à un autre sans réel justification narrative. La confusion sera de mise, puisqu’il vous arrivera souvent de vous demander si ce que vous voyez est filmé par le personnage du journaliste ou par Levasseur ; ce qui vous conduira aussi à vous interroger sur l’endroit où se trouve le journaliste dans le film : « Attend mais il était pas avec la blonde le cameraman ? Ah non, là c’est pas du found footage, si ? Attend, merde… » 

Le scénario dessine des personnages bateaux, le style de protagoniste dont vous oubliez le nom toutes les dix minutes. Le genre mise souvent sur des archétypes simples, niveau personnage, pour laisser la part belle à l’horreur et au frisson. Seulement dans Pyramide, le ride horrifique est plus que décevant, il est même navrant. Les SFX dignes d’une production Asylum finiront d’achever vos maigres espoirs de voir de la flippe de qualité. Levasseur n’arrive pas à gérer la tension, lorsqu’un malheur arrive, les interactions entre les différents personnages sont parfois incompréhensibles. Vous n’aurez aucun sentiment d’enfermement alors que vous êtes piégés sous terre avec tout ce beau monde !

Aucune idée ne survole dans ce chaos filmique. Aucun effort de mise en scène ou d’écriture, c’est simple, Pyramide n’a absolument aucun intérêt. Il est d’ailleurs surprenant de voir qu’un tel film ait droit à une exploitation dans nos salles sombres. On espère tout de même que Gregory Levasseur saura choisir, dans un futur proche, de meilleurs projets que ce genre de croûte embarrassante.

 

Gutbuster

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

Critique de Mission Impossible - Protocole Fantôme
Le film de survie d’espionnage
Critique de V/H/S
Found Footage alternatif
Critique d'American Nightmare 2: Anarchy" style=" background: transparent url(http://www.celluloidz.com/./wp-content/uploads/2014/07/thepurgeanarchy1-150x150.jpg) no-repeat scroll 0% 0%; width: 150px; height: 150px; ">

About Gutbuster

Gutbuster est un fantôme, un esprit frappeur s'amusant à effrayer les gens dans leur quotidien. Infligeant des tortures mentales abominables, le bougre s'amuse à intervertir les dvd dans des mauvaises pochettes, ouvrir les boites de figurines ou encore régler les radio-réveils sur NRJ. Il peut aussi s'amuser à pirater votre compte Amazon pour commander des livres de Berbard-Henri Levy ou le dernier film en date de Franck Dubosc. Tremblez, cinéphiles du monde entier, Gutbuster veille au grain pour vous faire trembler d’effroi !