Les accroches de film foireuses Chapitre 2

 
 
 

Après moult recherches, causant d’abondants saignements de nez de votre cher serviteur, voilà enfin la seconde partie de notre dossier Les accroches de film foireuses (dont vous pouvez lire la première partie ici ). Car si vous pensez avoir touché le fond de la tagline moisie, du jeu de mot merdeux ou de l’accroche tellement badass qu’elle éveille inévitablement ce fameux frisson de honte qui aime tant vous chatouiller l’échine, sachez braves lecteurs que nous avons encore quelques pépites sous l’aisselle à vous présenter.

C’est parti pour un second run !

 

Roadhouse : « Il vit en solitaire. Se bat comme un pro. Et, quand il aime, se donne à fond ».

Aka : Il est célibataire, virile, et s’active copieux sous la couette. Même les mecs tombent amoureux de Patrick avec ça. Ma mère a les yeux qui brillent à chaque fois que Patrick refuse l’anesthésie face à l’infirmière : « Pain don’t hurt ». Sacré Patou.

Ac 6
 
 
John Wick : « Surtout ne l’énervez pas ».

Houla oui, Keanu l’avait mauvaise quand il apprit que la production l’avait contactée seulement parce que Steven Seagal et Jason Statham avaient refusé le rôle. N’en rajoutez pas. Même sur l’affiche, si vous cachez la tête de Superman junior avec votre index, vous pouvez facilement imaginer Jason à la place.

Ac1
 
 

  Kickboxer 4 : « Il avait blessé Van Damme… Tong Po revient pour tuer ».

Bon, on n’a pas pu avoir Van Damme, mais on a eu le mec qui a réussi à lui mettre une gifle une fois, c’est bon ? Au pire, je connais un gonze qui a marché sur un glaviot de Chuck Norris, c’est classe non ? C’est normal que Van Damme se soit pris des droites par Tong Po, avec un adversaire comme ça, avant d’envoyer la sauce, il fallait qu’il Tong Porise.

Ac2

 
 

  Piège en Eau Trouble : « Ils n’auraient pas dû le jeter à l’eau, s’ils ne voulaient pas qu’il fasse de vagues ».

Ok, ça suffit Philippe Bouvard là. Remarquez, les tables rondes pour trouver les accroches d’affiches, ça doit sûrement ressembler aux Grosses Têtes.

Ac 10
 
 

 Christine : « Comment tuer ce qui n’est pas vivant ? ».

En débranchant la cosse de la borne négative de la batterie ? En évitant de faire le plein ! En faisant faire la vidange chez Midas ? Le petit pitch qui suit l’accroche est plutôt pas mal dans le genre : « Bordel, les gens vont penser aller voir la suite d’Un Amour de Coccinelle ! Il faut les mettre en garde ! »
Ac 3

 
 

 La Chambre Ardente : « Ce film PLAIN de suspense doit être vu dès le début ».

Quel conseil en or les amis ; mieut veau voire le filme dé le daibu, éffectivemmen. C’est quand même à la base une règle établie et acceptée par tout le monde, sauf bien sûr pour la poignée de chieurs qui se pointent à 20h40 pour la séance de 20h30 et qui te dérangent en plein milieu du concert de trompettes de la 21st Century Fox.
Ac 4

 
 

  FX Effet de Choc : « S’il fallait tirer sur tout ce qui bouge, on vieillirait bien seul ».

« Non… Pas tout seul… Il y aurait moi, Smith et Wesson… »

Ac 7
 

 La Vengeance : « Est un plat qui se mange froid, moi je le mange cru parce que avant je n’en avais pas ».

Oui, je sais, la proie facile, l’ambulance tout ça tout ça… Mais on est sur internet, c’est pile poil l’endroit où l’on peut faire nos Nelson avec l’index et se moquer comme des gorets derrière nos écrans : HA HA ! La tentative foireuse du petit malin qui essaie de donner plus de sens à un dicton connu en le détournant. Merci et bravo, on t’aime Morsay.

Ac 5

 
 

  Spermula : « Certaines femmes vampires ne se nourrissent pas de sang… ».

Celle-là donne carrément la gerbe, j’avoue. Mais fallait avoir les cojones de la faire, et rien que pour ça : Bravo !

Ac 8
 
 

  Le Jardin des Morts : « La mort était la seule chose vivante ».

Non mais sérieusement, les accroches foireuses c’est la fête de l’antinomie ; vive les oxymores et autres antithèses en bois complètements miteuses : « Un vide rempli de rien semble tomber vers le ciel des rues de New-York, heureusement que Charles Bronson est là pour ôter la vie des racailles sans les tuer ».
Ac 9

 
 

Gutbuster

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Gutbuster

Gutbuster est un fantôme, un esprit frappeur s'amusant à effrayer les gens dans leur quotidien. Infligeant des tortures mentales abominables, le bougre s'amuse à intervertir les dvd dans des mauvaises pochettes, ouvrir les boites de figurines ou encore régler les radio-réveils sur NRJ. Il peut aussi s'amuser à pirater votre compte Amazon pour commander des livres de Berbard-Henri Levy ou le dernier film en date de Franck Dubosc. Tremblez, cinéphiles du monde entier, Gutbuster veille au grain pour vous faire trembler d’effroi !