Mad Max: Fury Road: une nouvelle bande annonce qui tabasse

MAD MAX FURY ROAD

Y a même pas une semaine, j’ai rematé le teaser de Mad Max: Fury Road sur le projo d’un pote en lui disant « j’en ai assez vu, de toute manière c’est le film que j’attends le plus en 2015 et je veux pas trop en voir ». Hier est tombé la nouvelle bande annonce du film de George Miller, et j’ai pas pu résister. Je suis faible.

Je ne regrette pas d’avoir été faible. Cette bande annonce est absolument fantastique, que ce soit dans les décors, les cascades, les situations, la nostalgie par rapport aux 3 premiers de la saga (et non, petit malin, même le 3 est un très grand film!), l’utilisation de la musique et ses acteurs.

Ca a l’air complètement fou.

J’ai appris récemment en plus que Brendan McCarthy bossait sur le film en tant que co-scénariste. Brendan McCarthy, c’est un des meilleurs illustrateurs/dessinateurs de BD de tout l’univers.

Et j’ai une confiance absolue en George Miller qui même dans ses films hors Mad Max a réussi à garder un ton adulte et original, que ce soit dans la série des Babe et Happy Feet ou dans les Sorcières d’Eastwick.

Bref, je parle trop, matez cette bande annonce, c’est violent, c’est sauvage, c’est désespéré, c’est blindé d’action et des belles images, c’est…

MAD MAX: FURY ROAD

(Putain, c’est relou, ma rédac chef vient de me dire que je n’ai pas le droit de mettre la bande annonce dans mon top des meilleurs films de l’année)

Skreemer

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Skreemer

Comme le dirait son bon pote Brassens, « Autrefois, quand j’etais marmot, J’avais la phobie des gros mots, Et si je pensais «merde» tout bas, je ne le disais pas… Mais Aujourd’hui que mon gagne-pain c’est de parler comme un turlupin, Je ne pense plus «merde» pardi ! mais je le dis. » En plus de tout ça, Skreemer a un goût certain pour la bagarre verbale avec les cons, les livres, les films et les bandes dessinées. Ses biscuits préférés sont les Hello Kitty à la fraise et il a toujours du Coca-Light et des clopes chez lui au cas où une demoiselle passerait. Par contre, il fait de longues phrases sans fin, avec plein de virgules dedans et n’aime pas les tomates. De plus, il est petit en taille et compense en utilisant du verlan.