Première bande annonce pour Insidious: Chapter 3

 

insidious3feat

 

James Wan et son accolyte co-scénariste Leigh Whannell ont su renouveler le genre du film de maison hantée et la ghost story en général, en livrant respectivement en  2011 et 2013, les chapitres 1 et 2 d’Insidious.

Jouant sur les codes établis par des films cultes comme Poltergeist de Tobe Hooper (dont le premier Insidious reprend l’intrigue de base) en les modernisant, en repoussant les limites jusqu’alors abordées, le duo a marqué durablement le genre et leur époque avec ce diptyque fabuleusement flippant, leur grande force ayant été dès le départ de construire le second volet dans la continuité temporelle du premier, leur permettant d’entrer dans le vif de l’épouvante, sans introduction ni mise en place de l’intrigue, déjà connue des spectateurs.

Et c’est peut-être là que le bas blesse. Ce troisième volet ne pouvant lui s’imbriquer de même, il fallait donc qu’il se passe avant. Ainsi, ce Chapter 3 est en réalité une préquelle, non pas sur la famille Lambert, mais sur Elise Rainier, la medium et ses deux comparses geeks Tucker & Specs, venant au secours d’une autre famille, patriarché par Dermot Mulroney (The Rambler).

 

 

Qu’importe me direz-vous, que ce chapitre 3 soit en fait un chapitre 0. mais il faut avouer que l’absence de James Wan sur le projet (il n’est que producteur, là où il était réalisateur et co-scénariste des deux précédents) ne présage rien de bon, ce dernier s’étant mis à l’actionner bitumé Fast & Furious 7 , avant d’annoncer récemment qu’il serait derrière la caméra pour la suite de son Conjuring. Véritable prodige de l’Horreur, Wan excelle dans le genre de multiples façons. Déjà à la base de la franchise à succès Saw, Insidious constitue sa seconde réussite en matière de franchise et The Conjuring est déjà en bonne voie pour étoffer le tableau de chasse. Bref, plus d’une fois, il a démontré son talent d’écriture et son sens inné de la mise en scène horrifique. Et cette première bande annonce n’est pas pour démentir combien son absence semble se ressentir… Un peu comme la bande annonce d’Annabelle vs celle de The Conjuring.

Mais reste l’espoir Whannell. Autant impliqué dans les deux premiers que son brillant poto, déjà présent à l’écran, ce nouveau volet sera un peu l’épreuve du feu, la première copie individuelle. On aime tellement Insidious qu’on souhaite que ce test soit passé haut la main. Mais pour l’instant, on n’en est pas convaincu.

Réponse en salles en juillet 2015..

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.