PIFFF 2013: le palmarès

 
 
 

Très belle édition que ce troisième rendez-vous du PIFFF qui s’est tenu du 19 au 24 novembre au Gaumont Capucines. Fort d’une programmation remplie de belles découvertes (The Battery, Byzantium, Odd Thomas, L’Étrange couleur des larmes de ton corps, Cheap Thrills, pour ne citer qu’eux), ou redécouvertes sur grand écran (Re-Animator, et le cultissime Wicker Man), cette édition 2013 a livré son lot de surprises, de grands moments de cinéma fantastique.

Qui dit festival dit palmarès et la grande nouveauté cette année, c’est que c’est le public qui désigne le lauréat du grand prix. Ce grand prix, l’Oeil d’Or du long métrage 2013 a donc tout naturellement été décerné à Cheap Thrills de E.L. Katz , grosse surprise de la sélection, dont la sortie DTV est prévue pour le 1er semestre 2014.

Côté court-métrage, pour la compétition française a été remis à Arthur Môlard, pour Jiminy, qui remporte également le prix spécial Ciné + Frisson pour les courts métrage. Pour la compétition internationale, c’est The Man Who Could Not Dream des australiens Kasimir Burgess et James Armstrong.

Le prix spécial Ciné+ Frisson pour les longs métrages a, quand à lui, était attribué à  L’Étrange couleur des larmes de ton corpsdu duo Hélène Cattet et Bruno Forzani.

Beau palmarès, en accord avec l’ensemble de la sélection pour une édition passionnante. Le festival a définitivement pris son rythme de croisière et nous promet déjà un nouveau et beau rendez-vous pour 2014.

A l’année prochaine!

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.