Les films que l’on attend le plus en 2013

 
 
 

C’est avec une certaine émotion que nous avions refermé 2012 en vous livrant le top des 10 films ayant le plus comblés les cœurs  de cinéphile de nos huit rédacteurs. Et c’est avec beaucoup d’impatience, comme des mômes à l’approche de Noël,  que nous  vous livrons les films qui présagent déjà d’une année de dingue, promettant à tous de très beaux moments de magie cinématographique. Ça fait un peu guimauve, mais c’est sans doute la première fois que la plupart des réalisateurs que l’on défend depuis la création de Celluloïdz en 2010, sortent un film la même année, les autres (Friedkin, Nolan, Fincher, Scott, Johnson, McKee…) l’ayant sorti en 2012. Autant dire qu’en 2013, il y en aura pour tout le monde. La fin d’année et le choix des dix films du top s’annoncent sanglants.

Les doutes de Fin du Monde s’étant dissipés,  l’optimisme est à son comble au sein de l’équipe. 2013, année de promesses et d’espérances folles ? certains miseraient même sur This is Forty de Judd Apatow, ou encore Pain & Gain de Michael Bay, L’Homme aux poings de fer de RZA, Gatsby de Baz Luhrmann, ou  le remake de Carrie. Tous les espoirs sont permis!

Incontestablement, 2013 sera SF et nombre de projets fabuleux vont enfin voir le jour. Pacific Rim, la folie d’un Del Toro frustré de n’avoir pu mener ses Montagnes Hallucinées, déjà en soi, présage d’un moment de SF épique. Ajoutons à cela le retour des fils prodiges Neill Blomkamp avec Elysium, dans la veine politique de  Disctrict 9, et Alfonso Cuaron (les Fils de l’Homme), avec Gravity, et on tient peut être le Trium Virat. A moins que Star Trek 2, Oblivion, voire After Earth parviennent à défendre leur beurre.

Mais que serait une année au cinéma sans Supers Héros? Si Nolan a abattu sa dernière carte Batman avec The Dark Knight Rises en 2012, il est fort probable qu’il laissera sa patte sur le Man of Steel de Zack Snyder, qui d’ores et déjà s’annonce furieusement épique. De même, Iron Man 3 confié à Shane Black pour l’écriture et la réalisation, ne peut guère laisser indifférent. Également au rayon suite, Thor 2, toujours co-scenarisé par Don Payne (les Simpsons) et The Wolverine, confié à James Mangold clôtureront ce festival Comics.

Enfin, rayon Auteurs avec un grand A, c’est un peu le jubilé. Nicolas Winding Refn (a.k.a The New Kubrick pour certains rédacteurs) revient avec Only God Forgives, reprenant au passage son apollon de Drive, Ryan Gosling. Gosling dont 2013 semble être l’année, l’éphèbe étant également à  l’affiche  de Gangster Squad de Ruben Fleischer (Zombieland),et de The Place Beyond the Pines de Derek Cianfrance (Blue Valentine). S’il ne remporte pas un oscar avec un tel palmarès… A moins que Daniel Day Lewis et son interprétation de Lincoln chez Spielberg ou celle de Philip Seymour Hoffman dans The Master de Paul Thomas Anderson ne viennent lui faire de l’ombre.

2013, c’est aussi le retour du grand Malick, deux ans à peine après son Tree of Life, avec To The Wonder. Nouveau chef d’œuvre ou redite, seul l’avenir nous le dira. Même chose pour le Mud de Jeff Nichols, dont le Take Shelter figure en première place de notre top 2012.  De même, Ben Wheatley confirmera t-il avec A Field in England, le bien que l’on pensait de lui en 2012? Quentin Dupieux surpassera t-il Wrong avec Wrong Cops? L’adaptation de l’Écume des Jours par Gondry sera t-elle le beau moment de cinéma qu’elle promet?

The Nightingale de James Gray, Lone Ranger de Verbinski,  Twelve Years a Slave de Steve McQueen, Monster University, le Django de Tarantino, autant de films ultra prometteurs sur le papier qui peuvent se révéler être de véritables surprises.

Bref, une année de dingue.

Lullaby Firefly

 

 

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.