Critique de Rebelle (War Witch)

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

 

Rebelle

De Kim Nguyen

Avec Rachel Mwanza, Serge Kanyinda, Ralph Prosper

France – 2011 – 1h30

Rating: ★★★★☆

Komona, jeune fille congolaise de 12 ans, est enrôlée de force dans l’armée rebelle, en passant le baptême d’obligation malheureusement trop connu: tuer ses propres parents. Au fur et à mesure de son entraînement, on lui découvre des capacités de sorcière comme ressentir la présence ennemie bien caché, ou est-ce dû à l’absorption abusive de sève hallucinogène…

4 ans après Johnny Mad Dog de Jean-Stéphane Sauvaire, produit par Matthieu Kassovitz, voilà un autre film sur la réalité des enfants soldats, avec le même dispositif. En effet, d’une caméra à l’épaule, steadycam,  on filme à bras le corps ces jeunes enfants dans la nature la plus sauvage ainsi que la rusticité. Ces enfants ne redeviennent ’enfants par courts instants, telle de la ponctuation, comme à s’amuser à se battre pareil que dans les films de kung-fu, à regarder des films de Jean-Claude Van Damme ou à attraper un coq blanc dans un cercle.

De plus, l’héroïne est plongée dans un fanatisme guerrier, entre superstitions obscures, un sorcier interrogeant des pierres, secouant un hochet ou encore le récit d’histoires abracadabrantesques. Et il y a même la recherche pour tous de grigri contre la guerre qui fait rage, ou le simple fait d’avoir plusieurs femmes… Mais sont-ils vraiment efficaces… À cela s’ajoute le motif fantastique des morts peints en blanc tels des fantômes à proprement parler ou encore le cas des albinos. Peut-être que vous le savez, mais dans encore certains pays d’Afrique, les albinos sont considérés comme des sorciers ou des malédictions, ils sont donc traqués, amputés ou tués. Le réalisateur Kim Nguyen réussit néanmoins à filmer une petite communauté atteint de cette particularité et l’amoureux de Komona, Magicien, en est un lui aussi.

Si le film est un peu longuet sur la fin, pourtant il dure 90 minutes, il est audacieux et bénéficie déjà d’une certaine renommée : l’actrice jouant Komona, Rachel Mwanza, a gagné le prix de la meilleure actrice au festival de Berlin en début d’année.

Hamburger Pimp

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

Ca peut également vous intéresser:

Critique de Jack Reacher
La fusion de Jason Bourne et Sherlock Holmes
Critique: Cold in July
Comme un gros flingue sur la branche
Chips-Movie: Embrasse-moi Vampire" style=" background: transparent url(http://www.celluloidz.com/./wp-content/uploads/2016/01/embrasse-moi-vampire-150x82.jpg) no-repeat scroll 0% 0%; width: 150px; height: 150px; ">
Chips-Movie: Embrasse-moi Vampire
..there's a brand new talk but it's not very clear

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…