Critique de Kirikou et les hommes et les femmes

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)

Kirikou et les hommes et les femmes

 

De Michel Ocelot

Avec les voix de Romann Berrux, Awa Sène Sarr

France – 2012 – 1h28

Rating: ★★★★★

Après avoir vaincu Karaba la sorcière, Kirikou, l’enfant minuscule, fût devenu un héros et grandit pour devenir un grand et magnifique homme. Son grand-père, grand sage nous rappelle qu’il eût d’autres aventures avant la défaite de la sorcière Karaba. Il y eût Les animaux sauvages, opus sorti en 2005, voilà un troisième opus, peut-être le dernier.

À travers 5 histoires, le même procédé que Kirikou et les bêtes sauvages, le griot/conteur voire nègre blanc Michel Ocelot, nous conte des leçons de vie, comprenant la morale, la passion, la solidarité et la fraternité. Et il y a toujours le souci des us et coutumes, par conséquent il n’y a pas de mal à voir des femmes d’un village africain en topless ou des enfants nues, comme dit Kirikou « pourquoi cacher son corps avec le beau soleil qui nous dort la peau ? », cela peut aussi aider à comprendre toute la dimension spirituelle et sociale de l’œuvre. Donc oui, un africain heureux le montre souvent par la danse, ponctuation de l’œuvre.

C’est une animation du même niveau que la qualité d’Azur et Asmar, que j’avais vu en 3D à la différence de celui critiqué, aux couleurs vives que ce soient les arbres ou le petit caméléon ou iguane de Kirikou, donnant un dynamisme et un rayonnement. Même les fétiches se déplaçant dans un style rappelant le stop-motion, sont d’une grande beauté ébène quoique avec toujours une allure de marionnette et une sensation que pour ce volet ils ont été très humanisé (l’histoire avec la griotte), surtout le fétiche guetteur au dessus de la case de Karaba la sorcière, mi-espion mi-commentateur.

Une préférence pour les histoires concernant tour à tour la « chose » bleue, la griotte et la musique pour faire dormir les bébés. Il y a deux types de conteur, celui qui rapporte les faits et celui qui en invente, sachez quel est votre profil, car on est tous des conteurs.

Hamburger Pimp

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…