L’Etrange Festival 2012 : la programmation

.
.
.

L’an passé déjà, l’Etrange Festival avait tenu bien plus que ses promesses (les coups de coeur 2012 d’Hamburger Pimp et de moi même se sont imposés dès cette précédente édition), et cette année encore, le festival propose moultes avant-premières alléchantes et autres joyeusetés.

Se déroulant du 6 au 16 septembre 2012, le festival fêtera sa dix-huitième année au Forum des Images en grande pompe, dont la compétition s’ouvrira sur la projection de deux courts métrages (et pas des moindres, vu qu’il s’agit de Wrong cops de Quentin Dupieux et de Cornée du dessinateur et plasticien Stéphane Blanquet), et de Headhunters de Moten Tylden. Compétition qui se poursuivra dès le lendemain avec Touristes! de Ben Wheatley, le réalisateur de Kill List qui fera également l’objet d’un focus avec la projection de ses trois films. Concourent également l’islandais Black’s game de Oskar Thor Axelsson, le lituanien Vanishing waves de Kristina Buozyté et de Bruno Samper. De vieilles connaissances seront aussi de la partie avec Redd Inc. de Daniel Krige avec Tom Savini en guest et Iron Sky, avec Udo Kier en guest, tous deux déjà vus dans The Theatre Bizarre en compétition l’an passé.

Iron Sky

On salue également la présence dans cette programmation de Citadel de Ciaran Foy, thriller horrifique made in UK, où un père agoraphobe doit affronter le gang d’ados cagoulés responsable de la mort de sa femme et qui veulent s’en prendre à son bébé ( le nouveau Eden Lake ?), ainsi que God Bless America de Bob Goldthwait (acteur de Police Academy 2, 3 et 4) qui livre ici son quatrième film, avec Joel Murray, le frère de Bill, en tête d’affiche.

Hong Kong a également sa place dans cette compétition, représenté notamment par A Chinese Ghost Story de Wilson Yip ( IP Man 1 et 2) et Motorway de Soi Cheang (présenté dans le cadre du théma Motorpsycho, avec KKK de Kenneth Anger, Knightriders de Romero, Motor Psycho de Meyer ou encore Driver de Walter Hill.). Pour le Japon, on retrouve 11. 25 The day he chose his own fate de Koji Wakamatsu, le master of pinku, dont le Piscine sans eau avait été projeté hors compèt, l’an passé.

On découvrira également Antiviral, premier film de Brandon Cronenberg (oui,oui le fils de…), avec Malcolm McDowell et dont la photo a été confié à Karim Hussain, ayant déjà officié sur Hobo with a Shotgun, et dont le premier film Subconscious Cruelty, va être projeté hors compétition. Malcolm McDowell sera présent également dans Excision de Richard Bates Jr, où il cotoiera autour d’AnnaLynn McCord, des guests  bien emblématiques du genre, comme Traci Lord ou encore John Waters. Son compatriote The Thompsons permet à ses géniteurs, les bien nommés Butcher Brothers (The Violent Kind), de signer la suite de leur premier film, The Hamiltons. L’Espagne, quand à elle, sera à l’honneur avec le premier film de Juan Carlors Medina, petite sensation du court qui effectue ici son entrée dans la cour des longs, avec Insensibles, en première mondiale.

Excision

C’est avec grand plaisir que nous retrouvons dans cette compétition A Fantastic Fear of Everything avec Simon Pegg, cette comédie polar déjantée dont on vous avez présenté la bande annonce il y a quelques mois, et qui n’a toujours pas de date pour la France. A ne pas manquer donc!

Concernant le programme hors coméptition, il demeure tout aussi alléchant, puisque les festivaliers auront la possibilité de découvrir en avant première Un jour de chance, la dernière comédie d’Alex de la Iglesia, Maniac, le remake de Franck Khalfoun produit par Aja et Levasseur, ainsi que des petites pépites qui font parler d’elle depuis un moment, comme Dead Shadows de David Cholewa, film de SF français  avec des tentacules, ou encore Grabbers ( ou comment être alcoolo peut sauver d’une invasion), projeté dans le cadre de la Nuit New Britsh Generation avec Attack The Block, Tower Block et le documentaire God Saves the films.

De même, la Nuit Zombie permettra de retrouver les délires psyché d’un habitué du festival, Noboru Iguchi, qui ouvre le bal avec son fameux Zombie Ass, suivi de Osombie, Cockneys VS Zombies et Gangsters, Gus and Zombies. Notons également la projection d’un autre Iguchi, le fameux Dead Sushi.

Dead Sushi

Enfin, outre le reste des animations proposées (les expos, concerts,etc), deux cinéastes auront droit à leur carte blanche: tout d’abord, Kenneth Anger, qui a sélectionné La Garce de Vidor,  Freaks de Browning, Le Voyeur de Powell, Le Banni de Hugues et The Occult Program, puis Jan Kounen, avec une sélection aussi bis qu’auteur, ayant choisi Les 3 Supermens Turcs aux Jeux Olympiques de Yavuz Yalinkiliç, Blood Freak de Steve Hawkes & Brad F.Grinter,  Mort sur le grill de Sam Raimi, L’Homme à la caméra de Vertov et le documentaire Koyaanisqatsi de Godfrey Reggio.

Bref, une programmation plus qu’alléchante et une compétition de haut vol pour ce rendez-vous incontournable pour tout fan de genre qui se respecte!

Plus d’infos sur le site du festival ici

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.