Critique Les Muppets, le retour

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

The Muppets

De James Bobin

Avec Jason Segel, Amy Adams, Chris Cooper

Etats-Unis- 2011- 1h43

Rating: ★★★★★

Tex Richman, un méchant, découvre du pétrole sous le Studio/Musée/Théâtre délaissé des Mupptes et se décide à le raser. Mais c’est sans compter sur la volonté de Kermit et ses amis accompagnés de Gary et son frère muppet Walter de rassembler 10 000 000 de dollars afin de racheter le studio !

Putain, j’essaie depuis 15 minutes à formuler ma déception sur le fait que ce film ne sorte qu’en DVD chez nous alors qu’il a eu un succès critique et public monstrueux aux Etats Unis et j’ai du mal à ne pas faire une phrase lourde.

Entre deux tours d’élections là, je sais que je devrais me préoccuper de choses plus importantes, mais au niveau de ses sorties cinéma, la France n’a de cesse de me décevoir, et j’aurais aimé voir les Muppets chanter, danser, jouer, pleurer, rire sur un grand écran, assis dans le noir et partager cette expérience avec des dizaines d’autres spectateurs, tel que l’ont voulu les créateurs de ce film.

J’ai ainsi du le découvrir par mes propres moyens, et je me suis régalé du début à la fin.

Je vous parlais il y a quelques temps de Jim Henson, créateur des Muppets et philanthrope, Jim Henson qui alors qu’il toussait du sang une nuit à 2h00 du matin n’a pas voulu aller à l’hôpital pour ne pas déranger les médecins et est mort dans la nuit.

C’est son esprit, ses créations qu’on voit là à l’écran.

C’est généreux, drôle, émouvant, les musiques sont entrainantes et toujours bien vues, les gags, les caméos pleuvent et on se retrouve à montrer l’écran du doigt et sourire bruyamment, ou rire doucement.

Le scénario du film est probablement son point faible comme son point fort.

En effet, très simple, il nous parle d’un humain qui a un frère muppet et ensemble, ils vont aller à la rencontre de Kermit pour remettre les marionnettes ensemble pour un show afin de récolter de quoi les sauver.

Donc ouais, en gros, c’est les Blues Brothers quoi.

Mais le point fort de ce scénario réside dans le fait qu’il est assez simple et connu pour qu’on puisse y mettre toutes les folies possibles et imaginables, le tout appuyé par une équipe de créateurs absolument dingue, le top pour moi restant Brett McKenzie à l’écriture des chansons qui a eu un des oscars les plus mérités de cette année avec sa chanson « Man or Muppet ».

De plus, ce qui m’a plus dans ce film, au delà du fait que je suis fan de tout ce qui touche à Henson, de son univers etc., c’est le manque de cynisme. C’est tellement rare de nos jours de voir un film même (surtout ?) pour jeunes sans une once de cynisme, rabaissant ainsi les personnages à rien d’autre que des caricatures (Ex : Shreck).

Enfin voilà, je ne veux pas trop en dire, et finalement, je ne pense pas qu’il y ait tant à en dire, tout simplement parce que tout dans ce film se ressent, ça a du cœur, toujours, tout le temps. Ca ne te prend jamais pour un con. Ca te fait chanter, danser, siffler.

Enfin bref, je remercie les personnes qui ont ramené au goût du jour mes personnages de tv préférés sans pour autant les changer. J’ai retrouvé les mêmes, le même Kermit, le même Animal, le même Fozzy !

Merci !

Skreemer

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Skreemer

Comme le dirait son bon pote Brassens, « Autrefois, quand j’etais marmot, J’avais la phobie des gros mots, Et si je pensais «merde» tout bas, je ne le disais pas… Mais Aujourd’hui que mon gagne-pain c’est de parler comme un turlupin, Je ne pense plus «merde» pardi ! mais je le dis. » En plus de tout ça, Skreemer a un goût certain pour la bagarre verbale avec les cons, les livres, les films et les bandes dessinées. Ses biscuits préférés sont les Hello Kitty à la fraise et il a toujours du Coca-Light et des clopes chez lui au cas où une demoiselle passerait. Par contre, il fait de longues phrases sans fin, avec plein de virgules dedans et n’aime pas les tomates. De plus, il est petit en taille et compense en utilisant du verlan.