Killer Joe, le trailer du prochain Friedkin


 

William Friedkin fait partie de ses réalisateurs dont le savoir faire et la qualité d’auteur restent quasi constants, bien que le monsieur ne fasse que trois films par décennie. Les années 2010 s’ouvrent ainsi pour le maître avec Killer Joe, où Chris Smith (Emile Hirsch) engage l’éponyme Killer Joe (Matthew McConaughey), un flic devenu tueur à gages à ses heures perdues, pour buter sa pauvre mère, ayant souscrit une assurance vie juteuse. Mais rapidement, le fils indigne peine à pouvoir payer Killer Joe, qui jette alors son dévolue sur une autre sorte de tribut, Dottie, (jouée par la mimi Juno Temple de Kaboom ) la jeune soeur de Chris…

 

C’est NC-17 aux Etats-Unis, équivalent à peu près à un moins de 16 ici. Ca a l’air foutrement tendu, et McConaughey semble enfin trouver son ton (on sentait le potentiel psycho dans Massacre à la Tronçonneuse 4), livrant une prestation glaçante sous la direction d’un des meilleurs metteurs en scène américain encore vivants.

Réponse en salle le 29 Août.

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.