Bande annonce finale de The Dark Knight Rises

 

 

Warner Bros a finalisé la dernière bande-annonce du troisième volet de Batman réalisé par Christopher Nolan, The Dark Kngith Rises. Quand le premier ne montrait très peu d’images du film, avec des amorces excellemment bien placés, et le second appliquait la logique classique du blockbuster, à savoir alterner plans du héros-plans du méchant-plan des adjuvants et autres opposants-et plan d’une scène d’action, cette bande annonce-là se veut moins tendu dans son montage, pour plus de cauchemar… On s’attarde là-dessus sur la présence marquée du personnage joué par Joseph Gordon-Levitt, sera-t-il Robin (démenti par Nolan)? Par contre, Marion Cotillard a disparue, pas une seule image, contrairement à Anne Hattaway, signifiée en Selina Kyle et en Catwoman. Cette bande annonce, vous le comprendrez, est surtout explicite sur le récit du film avec la déchéance de Bruce Wayne et le chaos de Gotham, on  a par conséquent une autre scène d’action mais bien plus froide et distante de celle de la précédente bande annonce. Finalement, je reste plutôt satisfait des précédents trailers.

 

Hamburger Pimp

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…