Rock’n Ciné, l’édito




Cette semaine, la musique est à l’honneur sur Celluloïdz! Des accompagnements du cinéma muet, en passant par Le Chanteur de Jazz, premier film avec des passages parlants (ou plutôt chantés), le cinéma entretient un rapport fort étroit avec la musique. Entre les comédies musicales, les biopics ou encore les films musicaux, le sujet passionne autant les réalisateurs que le public, et ce, depuis les prémisses du 7ème Art. Pourtant, au fil des décennies, ce sont les artistes, les différents styles musicaux qui sont devenus  sujet de choix pour les cinéastes du monde entier.

Et en tant que fans de rock, de jazz et de blues, les rédacteurs de Cellulo ne pouvaient résister à la tentation de lier leurs deux passions autour d’une semaine à thème…


En plus de l’actu ciné de la semaine, vous pourrez également trouver, chers lecteurs chéris, des critiques, des dossiers et autres analyses sur la rencontre de deux des derniers arts populaires. Jazz, pop, rock, punk, world, il y en aura pour tous les goûts!

Alors, ouvrez bien vos esgourdes, ça va swinguer cette semaine!

Let’s Rock!


Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.