La Hammer annonce une suite pour La Dame en Noir


C’était trop beau pour être vrai! Alors que le film de Watkins (dont la critique est ici) était parvenu à faire oublier l’implication d’Endemol dans la résurrection du studio culte, la firme retrouve ses bons vieux réflexes en annonçant d’are d’are qu’une suite est mise en chantier. Il faut dire que le film ayant cartonné, il est difficile pour des financiers tels qu’eux de résister à l’appel du gain.

Alors qu’importe que le scenar ne soit pas signé Jane Goldman, que Radcliffe ne soit plus à l’affiche, le projet existe bel et bien, et il a même un nom et un pitch. Ca s’appellera The Woman in Black : Angels of Death, ça se passera dans les années 40, durant la Seconde Guerre et ça suivra un couple venu s’installer dans la fameuse maison des marais, où (forcément), il va assister à toutes  sortes de phénomènes flippants….

A la Hammer, on mise donc à fond sur la recette qui marche (les 119 millions de recettes du premier ont de quoi motiver), et qu’importe si on risque d’y perdre en qualité. En tout cas, si Watkins ne re-signe pas, ils perdront leur meilleur atout… et nous avec!

 

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.