Un trailer pour House at the End of the Street

 

Le slasher pour ados est-il un produit des 90’s? Le succès tiedasse de Scream 4 l’aurait-il achevé pour cette décennie? Et bien non, apparemment, vu que House at the End of the Street se sent bouillant pour le relancer. Il faut dire que le teen horror, ça reste une valeur sûre, même en temps de concurrence de démons invisibles et autres tortionnaires craspecs. Quand en plus le lead rôle est confié à la délicieuse Jennifer Lawrence, en passe de devenir l’idole des ados number one (bouffe ça Kristen!) avec le carton mondial d’Hunger Games, alors forcément ça sent bon le succès au box office.

Reposant sur un pitch assez vendeur (une ado et sa mère emménagent à côté d’une baraque où une famille a été assasiné quelques années plus tôt et où seul un gamin a survécu), bien qu’écrit par le mec (David Loucka) qui a torché le scenar de Dream House, et réalisé par un mec qui n’a rien fait de très marquant jusqu’à présent (Mark Tonderai), House at the End of the Street se paie tout de même une bande annonce fort originale, dévoilant assez pour appâter les fans du genre. Et ça fonctionne plutôt bien, avec de bonnes scènes de flippe en perspective et des motifs bien badants, assez novateurs. Au cinéma le 26 septembre.

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.