Critique de Tv Show

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 2.0/5 (1 vote cast)

.

Inshite Miru: 7-kakan no desu gemu

de Hideo Nakata

avec Tatsuya Fujiwara, Haruka Ayase, Satomi Ishihara, Aya Hirayama

Japon – 2010 – 1h40

Rating: ★★★☆☆

Popularisé mondialement avec son troisième film, Ring, Nakata était considéré comme  l’une des figures de proue de la J-Horror des années 2000. Pourtant, après la trilogie Ringu et Dark Water, les films du bonhomme peinent à être distribué en France. Dernièr entrée en date, Chatroom, bénéficia en 2010 d’une sortie ciné plutôt confidentielle. La même année, le réaisateur prolifique en son pays, réalisait également TV Show, poursuivant sa critique des media modernes en s’attaquant ici à la télé-réalité.

S’attachant davantage à plonger son spectateur dans un huis-clos à la Cluedo qu’à montrer réellement l’aspect télé (en dehors du compteur d’audience et de quelques plans sur un panel de spectateurs), Nakata tisse  son intrigue en gardant le point de vue du personnage principal (Tatsuya Fujiwara, déjà héros de Battle Royale), créant ainsi suspense et twist final. Nous sommes alors spectateurs du film et non de l’émission, l’idée de télé réalité devenant davantage un ressort scenaristique que l’objet d’une réfléxion en soit.

Les similitudes avec Battle Royale ne s’arrêtent pas seulement à Fujiwara, l’idée d’un groupe de personnes enfermées et devant s’entretuer pour survivre étant déjà au centre du film de Kinji Fukasaku.  Difficile alors de ne pas faire la comparaison entre les deux. Malgré l’originalité dans la mise en scène de certains meurtres, Tv Show demeure trop prévisible, certains twists pouvant se deviner bien avant leur explication, qui arrive bien trop tard dans la narration.

Manquant d’originalité et souffrant d’un scenario trop lisible par moment, Tv Show n‘en reste pas moins une bonne bobine de J-Horror, flirtant davantage avec les codes du Thriller qu’avec ceux de l’Horreur pure.

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.