Le remake anglais de Pusher a sa bande annonce

 
 

Produit par Nicolas Winding Refn himself, ce remake transpose les embrouilles de dealer du film original dans le Londres actuel, gardant cependant pas mal d’idées de réalisation, l’ambiance 80’s, ainsi que Zlatko Buric, qui reprend le rôle de Milo qu’il interprétait déjà dans la trilogie de départ.

Même si NWR semble avoir adoubé le projet vu qu’il est estampillé sur l’affiche et dans le trailer de producteur exécutif, on a peine à comprendre l’intérêt sinon linguistique de moderniser un film qui n’a pourtant pas pris une ride.  Devenu depuis un triptyque indissociable ( dont vous pouvez retrouver la critique ici), c’est à se demander pourquoi ne privilégier qu’une seule des trois parties…

Sans la fougue hallucinante de Mads Mikkelsen qui connaissait alors son premier rôle, ce trailer n’est pas sans rappeler les délires techno-cokés du Danny Boyle des années 90… D’où la question cruciale, pourquoi faire un remake rétro d’un film, si ce n’est pas pour l’actualiser?

Ce remake n’ayant pas encore de date de sortie en France, nous ne pouvons que vous recommander de (re)découvrir la version de 1996, ainsi que Pusher II et Pusher III.

Si après cela, vous jugez que ces trois trésors ont pris un coup de vieux, vous pourrez toujours jeter un oeil sur ce remake…

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.