Don Johnson rejoint le casting de Django Unchained


Sacré Tarantino! Que l’on soit fan ou détracteur du bonhomme, s’il devait n’y avoir qu’une chose à lui reconnaître, ce serait bien son sens aiguisé du casting. Comprendre, quand il vous appelle pour jouer dans un de ses films, vous pouvez être sûr que votre carrière décollera si vous êtes un newbie, ou qu’elle connaîtra un regain d’intérêt si vous êtes un has been.  Mais dans tous les cas, c’est que vous n’êtes pas le dernier des cons et que le cinéaste considère que vous avez un fort potentiel…

Le casting de son prochain film, Django Unchained, se précise de semaines en semaines et la dernière annonce en date concerne Don Johnson, le Sonny Crocket original de Miami Vice, que Rodriguez avait déjà commencé à réhabiliter en lui confiant le rôle du chef de milice raciste qui s’oppose à Trejo dans Machete.

Il faut dire que l’acteur s’est surtout illustré à la télévision, ses apparitions ciné semblant anecdotiques, en dehors de son interprétation du rôle titre dans A Boy and His Dog.  Mais il reste néanmoins un acteur phare des années 80 et se différencie par bien des points des acteurs de série de cette époque. Don Johnson aurait pu faire une carrière ciné, mais à cause d’une vie personnelle des plus médiatisées et des plus chaotiques, il dut se contenter du succès que lui procurait le petit écran.

Malgré cela, on est fort content de retrouver l’acteur au générique du western spaghetti de l’ami Tarantino, où il pourra donner la réplique à Leo DiCaprio, Samuel L. Jackson, Jamie Fox, Christoph Waltz ou encore Kurt Russell…

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.