On attend ça de pied ferme!




Cadavres à la pelle (Burke and Hare) de John Landis

2011 signe le grand retour de bien des Masters of Horror. Tout comme Carpenter, cela fait un bout de temps que John Landis ne s’est pas approprié les grands écrans de notre contrée, la majeure partie de ses projets des années 2000 ayant été relégués à la case DTV. Burke and Hare est LE film qui va lui permettre de retrouver le chemin de l’exploitation en salle en France. Avec un duo comme celui d’Andy Serkis et de Simon Pegg, il ne pouvait en être autrement. Adapté d’une histoire vraie, Burke and Hare narre les tribulations de deux émigrés irlandais qui ont trouvé la bonne combine de commettre moutles assassinats afin de revendre les cadavres aux instituts de médecine pour qu’ils puissent les disséquer. Sortie prévue le 31 Août 2011.

 

Priest de Scott Charles Stewart

Le réalisateur de Légions, l’armée des anges revient cette année avec Priest, film de vampire évoluant dans un cadre de science fiction. Paul Bettany y incarne un prêtre s’amendant de ses devoirs envers sa hiérarchie pour retrouver sa nièce enlevée par une horde de vampires mutants et sanguinaires. Lorgnant aussi bien du côté de l’Horreur sanguinolente que du Western futuriste, Priest mise sur le mélange des genres donnant à l’ensemble une certaine originalité dans le monde créé tout comme dans le traitement des motifs abordés. Sortie prévue le 11 mai 2011.

 

 

L’Emprise des Ombres (Vanishing on 7th Street) de Brad Anderson

Brad Anderson a fait beaucoup parler de lui avec The Machinist en 2005 avant de se lancer, entre autre, dans l’aventure Fringe, série fantastique très remarquée créée par J.J Abrams, dont il réalisa certains épisodes des trois saisons. En attendant son prochain film, The Living and the Dead, on retrouvera la patte du réalisateur sur L’Emprise des Ombres, où Hayden Christensen, Thandie Newton et John Leguizamo se retrouvent dans un Detroit plongé dans le noir où toute vie humaine s’est volatilisée et où de mystérieuses ombres les traquent sans relâche. Aucune date de sortie n’est encore annoncée.

 

 

Grave Encounters des Vicious Brothers

Premier film des autoproclamés Vicious Brothers, Grave Encounters surfe sur la vague bankable des films « footage », utilisant le bon vieux procédé de la vidéo retrouvée, qui a fait la part belle à Blair Witch Project et que le succès des Rec et autres Paranormal Activity a définitivement relancé. Se rapprochant plus du film de zombie ibérique que des métrages US pré-cités, Grave Encounters joue davantage sur la démonstration que sur la suggestion, pour suivre les péripéties de ce groupe de chercheurs de fantômes venus tester leur matos dans un ancien hôpital psychiatrique désaffecté. Ici, point de menace invisible à proprement parler, le film prenant le partie pris d’enchainer les idées visuelles chocs. Peu être pas le film du siècle mais le trailer annonce de bonnes scènes de flippe en perspective. date de sortie encore inconnue à ce jour.

 

Lullaby Firefly

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Lullaby Firefly

Créature assemblée par les mains expertes d’un obscur savant fou d’origine bavaroise à l’accent tranchant comme un scalpel, Lullaby Firefly profite chaque année de la nuit d’Halloween pour s’illustrer dans quelques macabres méfaits, comme le vol de sucettes et le racket d’oursons en gélatine. Oubliant souvent sa tête dans le frigo, rempli de restes de villageois qu’elle affectionne particulièrement, elle se rend régulièrement dans la clinique du Docteur Satan pour un petit rafistolage express, secret de son éternelle jeunesse.