Critique de Ces Garçons qui Venaient du Brésil

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 4.3/5 (3 votes cast)

 

The Boys from Brazil

 

De Franklin J. Schaffner

Avec Laurence Olivier, Gregory Peck, James Mason, Lilli Palmer, Uta Hagen, Steve Guttenberg et Bruno Ganz

Etats-Unis/Royaume-Uni – 1978 – 2h03

Rating: ★★★★★

Au Paraguay, Barry Kohler, un jeune homme, met à jour un complot de grande envergure organisé par d’anciens agents du IIIème Reich et supervisé par le Dr. Mengele, l’ancien médecin-chef du camp d’Auschwitz. Mais, alors qu’il avertit par téléphone Ezra Lieberman, ancien rescapé des camps devenu l’un des plus grands chasseurs de nazis, Kohler est découvert et tué. Tout ce qu’apprend Lieberman, c’est que 94 hommes de 65 ans, résidant en Europe et aux Etats-Unis, vont se faire assassiner. Le vieil homme va mener l’enquête et découvrir la nature de la folle entreprise du Dr. Mengele.

Réalisateur de La Planètes des Singes et de Papillon, Franklin J. Schaffner adapte à la fin des années 70 le roman de l’écrivain SF à succès Ira Levin, auteur des Femmes de Stepford et de Rosemary’s Baby. Comme dans ce dernier, il y est question de l’avènement d’une progéniture qui fera basculer le monde, Satan laissant cette fois-ci sa place à Adolf Hitler. L’histoire s’inspire de l’insaisissable Dr. Josef Mengele, figure réelle du IIIème Reich, surnommé l’Ange de la Mort à qui l’on attribue les morbides expériences médicales d’Auschwitz. Longtemps recherché dans toute l’Amérique du Sud, Mengele aura réussi à échapper à toutes les tentatives visant à le capturer et décèdera par noyade en 1979 (soit un an après le film).

Interprété avec brio par Gregory Peck, le Dr. Mengele est confronté dans Ces Garçons qui venaient du Brésil à Ezra Lieberman, inspiré du vrai chasseur de nazis Simon Wiesenthal, qui permet à Laurence Olivier d’équilibrer la balance après sa terrifiante prestation de dentiste (nazi aussi) de Marathon Man. Complété par James Mason, le casting est donc de haute volée pour une histoire qui ne l’est pas moins.

Car, au-delà de l’éclairage pertinent qu’il offre sur le monde de l’après-guerre (le Paraguay, paradis des criminels de guerre en fuite, la guerre souterraine entre les anciens nazis et les services secrets israéliens), Ces Garçons qui venaient du Brésil frappe par la précision, l’habileté et la profondeur de son scénario qui mêle réalité historique, thriller et science-fiction. En prenant pour thème central les limites déontologiques de la science (ici, le clonage humain), le film de Schaffner soulève, sans perdre l’aspect sarcastique propre à l’œuvre d’Ira Levin, une de ces angoisses modernes qui, plus de trente ans après, n’a pas fini de nous inquiéter sur ce qui nous attend pour le monde de demain.

The Vug

Acheter le DVD sur Amazon:

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About The Vug

Utilisant que très rarement sa soucoupe volante en raison de son mal des transports, The Vug passe ses journées devant la télévision en se gavant de nicotine (l’unique aliment terrien qu’il peut supporter). En attente d’une régularisation de sa situation (ses papiers d’identité n’étant pas reconnus par l’administration), il descend régulièrement au bistrot en bas de chez lui, toujours accueilli par le patron d’un affectueux « Et un p’tit blanc pour le p’tit gris ! ».