Critique de Dragons

VN:F [1.9.22_1171]
Notez ce film
Rating: 4.0/5 (3 votes cast)

How To Train Your Dragon

 

de Dean DelBlois et Chris Sanders

USA – 2009 – 1h33

Rating: ★★★★☆

Sur l’île de Berk, des Vikings chassent, pêchent, admirent les couchers de soleil et combattent des dragons. Il en existe 7 types et le jeune gringalet Harold, fils du chef du village, veut capturer le plus dangereux: une furie nocturne, un dragon sombre profitant de la nuit pour se dissimuler, ce genre de dragon n’a été qu’entraperçu, tout en crachant des boules de feu. Le jeune héros parvient à le toucher, mais n’est cru de personne. Il remonte alors la piste de la chute de la créature ailée et se retrouve nez à nez face à elle… Ce film d’animation 3d des studios Dreamworks est l’adaptation du roman pour enfants intitulé en français Comment dresser votre dragon.

À l’instar des autres productions du studio jouant plus souvent sur la parodie des contes (Shrek, Gangs de requins), ce film narre un conte initiatique. En effet le protagoniste Harold va établir son premier lien à autrui avec son ennemi juré, une relation exclusive qui ne partage pas avec les humains, c’est le propre d’un animal de compagnie? Le dragon, furie nocturne, ressemble à un félin et a la capacité de rentrer ses dents (Harold le surnomme Krokmou) et l’on sait que les chats sont des animaux domestiques très indépendants. De plus les dragons semblent aussi aimer les caresses et se rouler dans l’herbe. Cet échange lui permettrait de grandir, de l’adolescence à l’âge adulte.

Cette histoire est soutenue par une animation  très fluide, notamment sur les différents types de dragons et les séquences de vol entre Krokmou dirigé par Harold, tout en brossant l’imagerie populaire viking (drakkars, barbes et haches, action). Par cela, Dreamworks signe son premier conte occidentale originale, dans l’univers du merveilleux, avec un savant degré d’humour et de simplicité narrative mais pleine de sens. Il reste à savoir si une possible suite est une bonne chose…

Hamburger Pimp

Acheter le DVD sur Amazon:

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • email

About Hamburger Pimp

Rônin durant l’ère Edo au 17ème siècle, mais persuadé de venir d’ailleurs, il fût de l’armée de samouraïs chargée d’exterminer des carcasses à moitié vide de zombies peuplant un domaine proche du mont Fuji, dirigé par un seigneur cannibale. Des victimes revenus en bourreaux peut-on dire. Il fût le seul survivant des sabreurs, blessé par une marque maudite, qui par moments le zombifie le poussant à rechercher de la chair fraîche mais allongeant sa vie considérablement, le rendant encore vivant aujourd’hui. Depuis il traque des zombies à travers le monde et le temps, à bon prix, ce qui l’a poussé à se faire passer pour un dirigeant de société de cinéma spécialisée dans les effets spéciaux gores alors que ce sont les zombies tout juste repassés par sa lame précise. Il lui arrive souvent de récupérer du sang afin de le réinjecter dans la terre d’un bonsaï conservé depuis des siècles. Cet arbre minuscule, pourrait être la clé de son salut face à sa fatalité…